11 mai 2017

Robert Bibeau, France, Elections, la première manche du pugilat burlesque

"Le 2e tour des présidentielles, nous dit Robert Bibeau, du cirque électoral « démocratique » et médiatique français met fin à la première manche de ce pugilat burlesque. Les élections françaises sont intéressantes à étudier, car elles furent un modèle du genre. Trois forces sociales s’affrontaient dans cette mascarade qui n’est pas terminée puisque la manche législative arrive avec le même scénario alambiqué concocté à l’échelle des 577 circonscriptions législatives. Que ce soit en France ou ailleurs, le... [Lire la suite]
09 mai 2017

Pardem, Présidentielle, les classes dominantes auraient tort de fanfaronner

"Mais les classes dominantes, indique le Pardem, auraient tort de fanfaronner. Cette martingale n’est pas inépuisable. Les classes populaires ne souhaitent pas avoir un président au service des possédants, de l’oligarchie transnationale. Alors comment réagiront-elles à une politique farouchement pro-UE, pro-OTAN, pro-américaine et pro-mondialisation néolibérale ? En un mot pro-chômage ? Le troisième tour sera celui des législatives. Une fois encore, la question principale sera celle de donner au Parti de la démondialisation la force... [Lire la suite]
04 mai 2017

Jean-Pierre Page, présidentielles, l'unique objectif, mettre à bas un système inhumain

"Il est donc faux, nous dit Jean-Pierre Page, de prétendre comme le font les médias serviles et les politiciens que l’enjeu des élections présidentielles se réduirait dorénavant entre démocratie libérale ou aventure fascisante, entre mondialisme ou chauvinisme, entre tolérance ou intolérance. En fait les deux candidats n’entendent nullement remettre en cause le système existant et encore moins critiquer ses tares ou ses alliances. Pour eux le capitalisme demeure l’horizon indépassable, la recherche du profit par la domination et... [Lire la suite]
29 avril 2017

Antoine Lerougetel, Des jeunes et les présidentielles (2è. tour)

"Catherine, étudiante à l'université d'Amiens, a déclaré : « Cette manifestation s'intitule 'contre Le Pen,' mais je suis là d'abord parce que je suis curieuse de qui est là, parce que si cette manifestation appelle à voter Macron je serai contre. Je cherche un courant qui ne veut ni Le Pen ni Macron. Une présidence Macron serait très libérale qui continue avec toutes les privatisations, la dégradation des conditions des travailleurs et des fonctionnaires. Sous Marine Le Pen la même chose en rajoutant le racisme, le fascisme. Quelque... [Lire la suite]
06 avril 2017

Guyane, Anthony Torres, le gouvernement veut-il laisser le mouvement s'user ?

"Le gouvernement Cazeneuve, indique Anthny Torres, joue sur les présidentielles du 7 mai pour imposer aux Guyanais l'acceptation du plan d'un milliard d'euros, qu'annulerait en toute probabilité le futur gouvernement après les présidentielles. Leur stratégie dépend avant tout du rôle réactionnaire des fédérations syndicales et de leurs alliés politiques en métropole. Ces derniers sont tous des alliés du PS, et ils n'ont jusqu'ici organisé aucune mobilisation d'ampleur des travailleurs en France en solidarité avec les travailleurs... [Lire la suite]
24 mars 2017

Alex Lantier, débat présidentiel, la faillite du système politique

"La bourgeoisie française aujourd'hui, nous dit Alexandre Lantier, est incapable de traiter de sujets pareils devant des millions de gens. Alors que la France et l'Allemagne se réarment toutes les deux et se préparent à de nouvelles guerres, toutes les structures qui étaient censées empêcher une nouvelle guerre sur le continent européen risquent de voler en éclats. Ce débat est un avertissement pour la classe ouvrière: ce qui se prépare est une tentative de déplacer tout l'échiquier politique en France et à travers le monde très loin... [Lire la suite]
13 décembre 2016

Saïd Bouamama, France, une société malade qui refuse de regarder sa maladie

« Les débats de cet été, nous dit Saïd Bouamama, qu’ont du une nouvelle fois subir nos concitoyens musulmans ou supposés tels ont été marqués par trois postures qui sont révélatrices d’une société malade qui refuse de regarder sa maladie en face pour pouvoir la soigner. La première bien que minoritaire est de plus en plus fréquente : l’islamophobie décomplexée. L’irremplaçable Nadine Morano déclare ainsi le 12 août à Europe 1 que «les islamistes, tels que cette femme voilée intégralement sur le territoire national, sont... [Lire la suite]
03 avril 2016

Yves Sintomer, élections, comment sortir du monopole des partis ?

« Le débat actuel sur les primaires révèle à quel point le pouvoir des appareils sur la sélection des candidats est de plus en plus mal accepté. Les partis ne sont plus des instruments d’organisation de la société et des canaux de communication effectifs entre décideurs et citoyens : comment pourraient-ils justifier la préservation de leur monopole ? En France, les primaires n’ont concerné que quelques élections (présidentielles à gauche en 2012 et à droite en 2017, quelques villes pour la gauche... [Lire la suite]