20 avril 2018

Amel Blidi - Blandine Bruyère, Algériens et migrants subsahariens

«Elles (les réfugiées, ndlr) disent d’emblée la rudesse de la société algérienne, écrit Blandine Bruyère, le vécu de discrimination qu’elles éprouvent dans leurs rencontres avec les institutions algériennes, mais aussi au quotidien dans la société. La question de la stigmatisation revient sans cesse, parlant de leur peau noire, qu’elles disent être la source de leur malheur, évoquant des situations dans lesquelles elles disent l’humiliation d’être renvoyées, rejetées». Le fait d’être confrontées à une non-Algérienne facilite les... [Lire la suite]
28 octobre 2017

Mohammed Bedjaoui , Roger Garaudy et « Promesses de l'Islam »

« Cette fois, indique Mohammed Bedjaoui, avec Promesses de l'Islam, sa nouvelle oeuvre, Roger Garaudy s'adresse à un public non musulman qu'il veut débarrasser de ses oeillères et de ses préjugés. C'est donc la même forme de combat qu'il poursuit pour briser toutes les barrières et contribuer à la promotion d'une authentique civilisation universelle. Mais le message sera-t-il reçu ? Le dialogue des civilisations auquel nous attachons le prix le plus élevé, car il garantit la paix et le progrès de notre monde, est lourdement... [Lire la suite]
10 novembre 2016

Claude Jacqueline Herdhuin, Trump ou la victoire de la peur

«Hier, nous rappelle Claude Jacqueline Herdhuin, la moitié du peuple états-unien a voté pour Donald Trump. Un milliardaire venu à la politique parce qu'il est milliardaire, blanc, hétérosexuel et chrétien. Initialement démocrate, puis fervent partisan de Ronald Reagan, il oeuvre en politique depuis les années 1980. La victoire de Trump est la victoire de la peur. La population blanche normale est victime de sa peur et de ses préjugés. Peur de la différence, peur de perdre ses acquis. Mais quels acquis? Le droit de travailler... [Lire la suite]
18 octobre 2016

Nicolas Vieillescazes, Jacques Rancière, le peuple et les "discours" marxistes

« A partir, nous dit Nicolas Vieillescazes, d’une orientation juste – la critique du désir de domination inhérent à l’ordre du savoir –, Rancière a construit un raisonnement entièrement faux, reposant sur une série de transferts métonymiques et de généralisations abusives. L’étude des écrits d’ouvriers des années 1830 lui a révélé que ces gens pensaient, rêvaient, philosophaient, et que leurs préoccupations n’étaient, pas plus que la scène primitive de Mai 68, réductibles au travail ni traduisibles dans le grand récit marxiste de... [Lire la suite]
20 août 2016

Jean Ortiz, Fidel Castro, prolonger la pensée et l'action de José Marti

« Le 2 décembre 1956, sur le « Granma », un vieux rafiot exigu, 82 hommes embarquent pour « libérer Cuba ». Une traversée infernale de 7 jours et un débarquement catastrophique sur la côte orientale. Repéré par l’armée, le petit groupe est quasiment anéanti. Fidel, une nouvelle fois, et son frère Raul, s’en sortent. Ils parviennent à gagner la Sierra Maestra et mettent en place la guerre de guérilla. C’est autour de cette Armée rebelle (fidéliste), le vecteur le plus révolutionnaire, le moins anticommuniste,... [Lire la suite]
13 août 2016

Le capitalisme et le racisme

« Il ne s’agit pas de simples discriminations ou de préjugés, nous dit le texte. L’islamophobie renvoie à une question plus centrale, la question raciale. Celle-ci fonctionne comme assignation à une place dans la division du travail de certaines catégories de population sur la base de leur origine et de leur couleur de peau. Il suffit d’observer un chantier de BTP pour constater qu’en général les gros travaux sont fait par les Noirs, les travaux plus techniques par les Arabes, et que les contremaîtres sont blancs. Le racisme est... [Lire la suite]
11 octobre 2015

Axel Kahn, le combat antiraciste pour l'égale dignité des hommes

« Au total, finalise Axel Kahn, la biologie et la génétique modernes ne confirment en rien les préjugés racistes, et il est certainement de la responsabilité des scientifiques de réfuter les thèses biologisantes encore trop souvent appelées à leur rescousse. Cela est relativement aisé, mais à l’évidence insuffisant, tant il apparaît que le racisme n’a pas besoin de la réalité biologique des races pour sévir. À l’inverse, ce serait un contresens de vouloir fonder l’engagement antiraciste sur la science. Il n’existe en effet pas de... [Lire la suite]