06 août 2018

Wikipedia, Arsène Tchakarian, dit « Charles »

« Sous le nom de code « Charles », indique la biographie de Wikipedia, Arsène Tchakarian et ses compagnons sont les auteurs d'actes de résistances de plus en plus nombreux contre les nazis en organisant sabotages et assassinats. Le groupe Manouchian abat le général SS Julius Ritter, responsable du Service du travail obligatoire (STO), le 28 septembre 1943 près de son domicile. Ils seront à l'origine de près de cent quinze actions réussies entre juin et septembre de la même année et le... [Lire la suite]
04 avril 2018

Romain Herreros , Marseille, un mouvement néo-fasciste

« Cette implantation marseillaise, indique Romain Herreros, n'est pas sans créer quelques remous. Dénonçant un mouvement "néo-fasciste", un collectif rassemblant 29 associations (Ligue des Droits de l'Homme, Unef, ATTAC...) et des syndicats (CGT et Sud) avaient annoncé mardi 20 mars une manifestation de protestation. Jeudi 22 mars, la préfecture de police des Bouches-du-Rhône a finalement pris un arrêté interdisant les rassemblements dans la zone où doit être inauguré samedi en fin d'après-midi le QG marseillais du "BS", entre le... [Lire la suite]
11 mars 2016

CAPJPO-EuroPalestine, seul l'appel au boycott d'Israël serait interdit !

« Tous les appels au boycott, indique l'appel, de différents pays, par BHL (la Chine et la Corse), par Martine Aubry (le Mexique), ou encore par Brigitte Bardot (Le Canada, à cause du mauvais traitement des bébés phoques) sont autorisés. Le seul qui serait interdit serait celui d’Israël ! C’est tellement énorme que personne n’a encore osé l’écrire. Ainsi la préfecture de police dans ses récépissés de déclaration de rassemblement le dit oralement, mais se refuse à l’écrire ! C’est tellement illégal et aberrant que la... [Lire la suite]
21 novembre 2015

Le Préfet Maurice Papon et le massacre de "Français musulmans d'Algérie"

"Sans précédent aussi, le nombre de personnes assassinées à Paris au cours de ces journées d’octobre, puisque les forces de l’ordre commirent un véritable massacre ; au vrai, le plus important de l’après-guerre perpétré à l’encontre de civils puisque le nombre de victimes s’élève à plusieurs centaines. Aucune, par contre, du côté des forces de l’ordre, qui n’ont pas essuyé un seul coup de feu contrairement aux rumeurs forgées et colportées par la police elle-même pour justifier les exécutions sommaires au moment même où elles se... [Lire la suite]