27 août 2018

Marzia Marandola, Gênes, le pont effondré n’était pas fait pour supporter une telle circulation

« Le trafic, indique Marzia Marandola, sur le pont est dix fois supérieur à celui prévu lors de sa construction. En plus du nombre, le poids de chaque véhicule a aussi augmenté. Je ne pense pas qu’on pouvait l’adapter à une charge si importante.La principale possibilité était d’alléger la charge du pont, en déviant une partie du trafic. Depuis plus de dix ans, on pensait également à la construction d’un parcours alternatif, notamment pour les poids lourds. On a toujours eu beaucoup de mal à envisager sa démolition, aussi à... [Lire la suite]
27 février 2018

Comment Marx et Engels ont tenté de définir le communisme.

« Aujourd’hui, indique l'introduction, il ne s’agit pas seulement de restituer son sens au communisme. Il faut également se rendre compte que dans la période actuelle de décadence du capitalisme, ce but n’est plus un “idéal lointain”. Pour la première fois dans l’histoire, c’est une possibilité et une nécessité historiques. Nous sommes les héritiers des ouvriers de La Commune de Paris, de Russie, d’Allemagne, de Hongrie et d’ailleurs qui se sont concrètement attaqués à la tâche révolutionnaire de destruction du capitalisme et de... [Lire la suite]
06 septembre 2017

Daniel Bensaïd, la dialectique dans le matérialisme historique

"Aux yeux de Bensaïd, indique l'auteur,  l’un des problèmes historiques du marxisme français – fortement influencé par un discours positiviste et stalinien – a été l’absence de tradition dialectique. C’est cette tradition-là que Bensaïd a tenté de redécouvrir, dans le sillage de ce que Gramsci désignait sous le terme de « nouvelle immanence ». D’après Bensaïd, la reprise de la tradition dialectique du marxisme impose de revenir sur le lien entre Marx et Hegel autour des notions de loi et de causalité. La dialectique... [Lire la suite]
02 février 2016

Bertrand Russel, le dogme du travail

« Le dogme du travail, indique le texte, est resté dans les mentalités, mais il n’est pas adapté au monde moderne. Il faut prendre acte du gain de productivité permis par le progrès technique, et en profiter pour réduire le temps de travail. On pourrait ainsi « démocratiser » le loisir. Tel est l’espoir de Russell : « Grâce à la technique moderne, il serait possible de répartir le loisir de façon équitable sans porter préjudice à la civilisation » (§9). Russell s’appuie sur l’exemple... [Lire la suite]