15 juillet 2018

Didier Epsztajn, Geneviève Fraisse et Simone de Beauvoir

« Dans, indique Didier Epsztajn, cette invitation à lire et à penser, Geneviève Fraisse aborde, entre autres, la muse et le génie, la liberté et l’égalité, la hiérarchie du un et du deux clôturant l’espace, le devenir sujet des femmes, la division entre biologique et social/culturel, le parcours d’une intellectuelle « qui débusque l’une après l’autre les places où sont assignées les femmes, malgré elles ou non », le penser comme acte simple, la raison, « Avoir la même raison que les hommes et vouloir s’en... [Lire la suite]
12 mai 2018

Richard Labévière, mondialisation sauvage et terrorisme

« En détruisant les Etats-nations, indique Richard Labévière, les services publics et les politiques de redistribution sociale, la mondialisation sauvage et dérégulée génère – organiquement, de manière immanente, normative et diversifiée – du terrorisme. Et dans ce contexte, il ne suffit pas d’améliorer les outils du GAFI (Groupe d’action financière internationale), mais il faudrait s’attaquer directement aux places off-shore et aux paradis fiscaux dont la majorité demeure sous pavillon britannique ou américain ! Le... [Lire la suite]
20 août 2017

Albert Libertad, Les morts barrent aux vivants la route du progrès.

« Les morts, indique Albert Libertad, obstruent les villes, les rues, les places. On les rencontre en marbre, en pierre, en bronze ; telle inscription nous dit leur naissance et telle plaque nous indique leur demeure. Les places portent leurs titres ou celui de leurs exploits. Le nom de la rue n’indique pas sa position, sa forme, son altitude, sa place, il parle de Magenta ou de Solferino, un exploit des morts où on tua beaucoup ; il vous rappelle saint Eleuthère ou le chevalier de la Barre, des hommes dont la seule... [Lire la suite]
30 avril 2017

Confédération Nationale de Travail, 1er mai, depuis 15 ans, que c'est-il passé ?

"L’échec de la démocratie représentative et de l’élection est flagrant, nous dit la Confédération . Nous ne pouvons compter que sur nous même et sur la solidarité. Nous n’avons aujourd’hui d’autre choix que l’auto-organisation. Rassemblons nous en assemblée générale sur les places, dans les quartiers, dans les communes et débattons ensemble, décidons ensemble du monde dans lequel nous voulons vivre. Non, ce n’est certainement pas cette élection qui va améliorer nos vies, depuis le temps que l’élection se pratique ça se saurait!..." ... [Lire la suite]