23 juillet 2018

Joël Aubert, Emmanuel Macron face à l'affaire Benalla

Emmanuel Macron face à l'affaire Benalla: il faudra plus que de belles paroles Encore heureux que Le Monde et Ariane Chemin aient fait preuve d'assez de pugnacité pour découvrir, sous son casque d'emprunt, ce monsieur Benalla, homme de confiance du président de la République et, d'évidence, déjà rompu aux basses besognes de gros bras des services d'ordre des élus, bien avant qu'Emmanuel Macron ne conquiert l'Elysée. Oui, réjouissons-nous que le masque soit tombé et que l'individu doive rendre des comptes à la justice de ce pays,... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 09:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
20 janvier 2018

Mathieu Dejean, Daniel Bensaïd et la laïcité

« Le militant impénitent de l’égalité, indique Mathieu Dejean, tire alors la sonnette d’alarme, exhortant ses camarades à ne pas tomber dans le piège identitaire, et répondant de manière posthume aux tenants d’une gauche dite « laïcarde » qui a subordonné le clivage de classe à un clivage culturel : « Si les rapports de classe venaient à se dissoudre pour de bon, ne resteraient que l’escalade des clochers et des chapelles, que l’affrontement des identités exclusives, et la guerre de tous contre tous. À vouloir... [Lire la suite]
18 décembre 2017

Acrimed, sociologie de la télévision

«Quels autres types de paroles, interroge Acrimed, occupent alors l’espace public ? Depuis son apparition dans les foyers américains dans les années 1950, la télévision a fait l’objet d’une floraison de propos prophétiques, promotionnels ou dénonciateurs, sur ses bénéfices supposés pour l’harmonie familiale ou sur ses dangers pour la santé [Spigel, 1996]. Objet bavard de par le flux de sons et d’images qu’elle diffuse la télévision l’est plus encore par l’ardeur avec laquelle elle est discutée, transformée en problème public, en... [Lire la suite]
15 octobre 2017

Sylvie LEDIZET, le chant de mémoire de tous les déportés

« À partir de 1945, indique Sylvie Ledizet, le Chant des marais devient le chant de mémoire de tous les déportés. En ce sens, il change de fonction : de chant de lutte antifasciste, il devient l'expression du souvenir des souffrances et des morts, lors des cérémonies, et subit évidemment quelques modifications. Les paroles de l'adaptation française diffèrent assez sensiblement de l'original allemand, en particulier à la fin. Alors que le texte allemand évoque un espoir politique précis, avec le terme « patrie », la... [Lire la suite]
16 mai 2016

Nic Ulmi, "Questions impertinentes"

«Big Brother est-il notre meilleur ami?» se demande Nicolas Tavaglione. Autrement dit: la surveillance nous protège-t-elle? Non, car «sachant que nos actes sont scrutés et nos paroles enregistrées, nous vivons dans une conscience permanente des réactions possibles d’autrui». Cela peut déboucher sur l’autocensure et sur «l’aliénation – c’est-à-dire l’altération de la personnalité sous des influences extérieures, et la perte d’individualité consécutive». De plus, «comme des dangers nouveaux succéderont toujours aux anciens», cette... [Lire la suite]
03 janvier 2016

Mireille Fanon-Mendès-France, racisme, xénophobie d'Etat...

« Je suis pour la pluralité d’expression, indique Mireille Fanon-Mendès-France, tant que cela reste sur une confrontation d’idées, de paroles ou lorsque cela s’exprime lors de débats, mais lorsque on en arrive à tuer des gens,on passe dans un autre paradigme. Celui d’une radicalité fascisante. Ces groupes ne peuvent exister. Néanmoins, je trouve assez curieux que ce gouvernement se focalise sur l’extrême droite française, il y a par exemple la ligue de défense juive, LDJ, qui agit depuis des années en toute impunité alors qu’elle... [Lire la suite]