28 août 2016

Riccardo Bellofiore, Marx, les Grundrisse et l'opéraïsme italien

« Le texte sur les machines, constate Riccardo Bellofiore, fut accueilli avec enthousiasme par les marxistes italiens qui virent dans ces pages la possibilité de renouveler la lecture de Marx. Ils y trouvaient en effet le surplus de subjectivité susceptible de subvertir les interprétations consolidées de l’orthodoxie staliniste du PCI. Dans « Plus-value et planification », un article paru dans le même numéro des Quaderni Rossi, Raniero Panzieri voyait dans ces pages des Grundrisse « une théorie selon laquelle le... [Lire la suite]