25 mars 2018

Charles Reeve, le socialisme sauvage

« La social-démocratie, indique la présentation, valorise les coopératives. Rosa Luxemburg critique cette forme d’auto-exploitation. Les ouvriers deviennent des entrepreneurs qui doivent vendre des marchandises. Les coopératives finissent par s’intégrer dans le capitalisme. Au contraire, les conseils doivent permettre une auto-organisation de la production pour satisfaire les besoins sociaux. Anton Pannekoek observe l’intégration des mouvements contestataires dans le capitalisme. Dans le livre Les Conseils ouvriers, il ouvre... [Lire la suite]
24 mars 2018

L’auto-organisation contre la délégation du pouvoir

« Anton Pannekoek, indique l'article, observe l’intégration des mouvements contestataires dans le capitalisme. Dans le livre Les Conseils ouvriers, il ouvre des pistes pour une auto-émancipation. Il ne s’appuie pas sur les idéologues marxistes mais sur les expériences historiques autonomes des exploités. Les conseils ouvriers ne sont pas une forme à fétichiser, mais une démarche politique. « Autogouvernement qui intégrait le dépassement de la séparation entre l’économie et la politique, la fin des spécialistes, des... [Lire la suite]
04 février 2018

Sophie Wahnich, Daniel Bensaïd et la révolution d'octobre

« En 2007, nous dit Sophie Wahnich, Daniel Bensaïd propose un regard plus critique sur les limites du léninisme. Anton Pannekoek s’appuie sur les textes de Karl Marx pour critiquer Kautsky qui estime indispensable la prise du pouvoir d’Etat pour changer la société. Au contraire, Marx observe dans Le 18 brumaire que les révolutions n’ont fait que perfectionner la machine d’Etat au lieu « de la briser, de la démolir », et se contentent « d’en prendre possession ». Marx exige donc la destruction de l’Etat,... [Lire la suite]
23 juin 2016

Castoriadis - Pannekoek, de la révolution (1)

« Parce que, nous dit Pannekoek, la révolution russe et ses idées ont encore une influence très puissante sur les esprits, il est nécessaire de pénétrer plus profondément son caractère fondamental. Il s’agissait, en peu de mots, de la dernière révolution bourgeoise, mais qui fut l’oeuvre de la classe ouvrière. Révolution bourgeoise signifie une révolution qui détruit le féodalisme et ouvre la voie à l’industrialisation  avec toutes les conséquences sociales que celle-ci implique. La révolution russe est donc dans la ligne de... [Lire la suite]
23 juin 2016

Castoriadis - Pannekoek, de la révolution (2)

« L’intensification, indique Castoriadis, de la lutte des classes pendant la période révolutionnaire prendra inévitablement la forme de l’intensification de la lutte des diverses fractions au sein des organismes de masse. Dans ces conditions, dire qu’une organisation révolutionnaire d’avant-garde se bornera à «éclairer par des avis bien considérés» les conseils est, je crois, ce qu’on appelle en anglais un “understatement» . Après tout, si les conseils de la période révolutionnaire s’avèrent être ces assemblées de sages où... [Lire la suite]
07 février 2016

Herman Gorter s'adresse à Lénine

C'est tout un livre que Herman Gorter adresse à Lénine et qu'il intitule simplement : « Réponse à Lénine ». Nous reproduisons ci-dessous la troisième partie du livre intitulée : « Le parlementarisme ». Herman Gorter y cite Pannekoek : « Le parlementarisme, dit Pannekoek, constitue la forme typique de la lutte par l’intermédiaire des chefs, où les masses elles-mêmes n’ont qu’un rôle subalterne. Dans la pratique, il consiste à remettre la direction effective de la lutte à des personnalités à... [Lire la suite]
17 décembre 2015

Anton Pannekoek, penser et décider par soi-même

  « Se battre pour la liberté, indique Anton Pannekoek, ce n'est pas laisser les dirigeants décider pour soi, ni les suivre avec obéissance, quitte à les réprimander de temps en temps. Se battre pour la liberté, c'est participer dans toute la mesure de ses moyens, c'est penser et décider par soi-même, c'est prendre toutes les responsabilités en tant que personne, parmi des camarades égaux. Il est vrai que penser par soi-même, décider de ce qui est vrai et de ce qui est juste, constitue pour le travailleur dont... [Lire la suite]
17 décembre 2015

Ernest Mandel, Trotsky, l'auto-organisation de classe

« C'est certainement le mérite de Trotsky, nous dit Ernest Mandel, d'avoir reconnu le premier dans le soviet la forme la plus large d'auto-organisation de classe, produite par l'histoire elle-même, ainsi que la forme du futur pouvoir ouvrier. Ce que Lénine exprime de façon classique dans l'Etat et la révolution et ce à quoi Gramsci, et encore plus tard le Komintern , donnent une base sociologique-théorique , cela fut déjà anticipé par Trotsky en 1906 dans sa brochure Bilan et perspectives. Les conseils ouvriers sont des organes... [Lire la suite]
27 septembre 2015

Pannekoek, les conseils ouvriers sont la forme d'organisation dont a besoin la classe ouvrière

« Nous voyons clairement, indique Pannekoek, comment le système des conseils ne peut fonctionner que lorsque l’on se trouve en présence d’une classe ouvrière révolutionnaire. Tant que les ouvriers n’ont pas l’intention de poursuivre la révolution, ils n’ont que faire des soviets. Si les ouvriers ne sont pas suffisamment avancés pour découvrir la voie de la révolution, s’ils se contentent de voir leurs dirigeants se charger de tous les discours, de toutes les médiations et de toutes les négociations visant à l’obtention de... [Lire la suite]
26 septembre 2015

Pannekoek, Josef Dietzgen, ainsi s'achève la préhistoire de l'humanité

Pour Pannekoek, « le capitalisme touche à sa fin : le socialisme approche. On ne peut pas exprimer plus fortement toute l’importance de cette transition pour l’histoire humaine que ne le font les mots de Marx et Engels : « Ainsi s’achève la préhistoire de l’humanité ; ainsi l’homme se sépare-t-il définitivement du règne animal. » Avec la régulation social de la production, l’homme devient entièrement maître de son propre destin. Aucune puissance sociale mystérieuse ne se met plus en travers de ses... [Lire la suite]