20 juillet 2018

Anselm Jappe, l'ordre capitaliste ou le retour éternel du même

« Cependant, indique Anselm Jappe, il y a encore un autre niveau, plus abstrait et plus fondamental, où l’ouverture dont se targue le capitalisme se dément elle-même. Une ouverture, si elle ne veut pas être une fin en soi, doit déboucher sur un changement qualitatif. Or, si l’ordre capitaliste est fondé sur le changement perpétuel, il consiste en même temps en un retour éternel du même. On n’y échange pas une valeur d’usage contre une autre valeur d’usage, dans leur diversité infinie, pour satisfaire des besoins et des désirs,... [Lire la suite]
16 septembre 2017

L'anarchisme et les stratégies de changement

« C’est au sujet des stratégies de changement, indique l'article, que les anarchistes sont le plus partagés. Par exemple, certains ont préconisé, principalement lors des deux dernières décennies du xixe siècle, une forme de terrorisme appelée propagande par le fait. Mais après une vague d’attentats individuels qui n’ont mené qu’au rejet populaire de l’anarchisme et à un regain de répression, cette stratégie a été abandonnée par les anarchistes. Les anarcho-communistes insistent quant à eux sur l’action communautaire, sur la... [Lire la suite]
21 avril 2017

Les élections pour renverser l'ordre capitaliste ?

"La possibilité, indique l'article, de se porter candidat aux élections se fait suivant le principe de cooptation par les élus en place : les « 500 signatures ». Ce principe est le meilleur moyen d’empêcher le prolétariat de présenter ses candidats. Quels élus bourgeois accorderont leur signature pour voir un parti menaçant de bouleverser l’ordre sur lequel ils sont assis ? Ainsi le principe des 500 signatures est l’expression même de la démocratie bourgeoise, dans l’intérêt de la bourgeoisie, par lequel elle... [Lire la suite]
03 mars 2017

Etats-Unis, les conflits dans l'élite dirigeante, une crise sous-jacente de tout l'ordre capitaliste

« De tels conflits, nous dit Patrick Martin, au sein de l'élite dirigeante sur la politique étrangère prennent place généralement dans les coulisses, comme ce fut le cas lorsque l'appareil militaire et de renseignement a protesté contre le recul d’Obama sur la question d’une intervention militaire directe en Syrie en 2013, quand il a omis de faire respecter sa «ligne rouge» face au gouvernement de Bashar al-Assad. Cette fois, cependant, le conflit a éclaté au grand jour. Peu importe la forme que prend le débat au sein de... [Lire la suite]