18 juillet 2017

COMMÉMORATIONS DU VEL D'HIV : LE PCF PROTESTE CONTRE LA VENUE DE NETANYAHOU EN FRANCE

  Créé le lundi 10 juillet 2017 08:40 | Écrit par El Diablo |  10 Juillet 2017 Publié par El Diablo Commémorations du VEL D'HIV : le PCF proteste contre la venue de Netanyahou en France Plaque commémorative de la rafle de 1942, apposée au no 8 du boulevard de Grenelle dans le jardin du souvenir, à l’ancien emplacement du vélodrome. (source: wikipédia) Le Parti communiste Français a déploré la venue du Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahou, aux commémorations du 75e... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 07:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
17 juillet 2017

Septembre 2015, Macron en Israël

"Mais qu’est-ce qu’il leur prend, disait l'AFPS, à nos dirigeants, lorsqu’ils sont en visite en Israël ? L’an dernier, c’est François Hollande qui déclarait son amour à Benyamin Netanyahou, criminel de guerre. Et cette fois, c’est Emmanuel Macron qui, tout en dépassant allègrement ses compétences de ministre de l’économie, en arrive à dire que le boycott d’Israël est illégal et à encourager l’émigration de citoyens français juifs en Israël. Leurs hôtes israéliens les ont-ils dopés aux euphorisants ? Ont-ils décidé la... [Lire la suite]
06 juillet 2017

Netanyahou en France pour commémorer la rafle du Vel d'Hiv

« Plusieurs membres de l’actuel gouvernement israélien, nous dit JPC, prônent ouvertement l’annexion de la zone C et tous récusent l’idée d’un État palestinien. Ils se sentent en position de force puisque la communauté internationale ne fait rien. De plus, l’arrivée de Trump au pouvoir aux États-Unis les encourage dans leurs positions. Ce que va faire Trump risque d’être décisif dans les mois à venir dans un sens ou dans un autre... S’il s’en tient à ses premières déclarations, le pire n’est jamais sûr mais il est probable. Il... [Lire la suite]
23 juin 2017

Alain Gresh, France, Israël, Palestine, le tournant de 2003

"Il y a, considère Alain Gresh, un véritable tournant qui commence après 2003, même si Chirac reste sensible à la question palestinienne. Mais, avec Sarkozy et Hollande, on assiste à ce que j’appelle un « tournant silencieux ». Les responsables français affirment que la politique n’a pas changé : pour un État palestinien, condamnation de la colonisation… Mais, en fait – et c’est nouveau –, on développe les relations bilatérales avec Israël comme si la question de la Palestine n’existait pas. Avant, ces relations... [Lire la suite]