08 novembre 2017

Jacques Pauwels, Révolution d'Octobre, pourquoi nous sommes redevables

«À l’occasion du centenaire de la révolution d’Octobre, l’historien Jacques Pauwels revient sur cet événement qui a marqué le monde. Comment les soldats, les ouvriers et les paysans de l’empire russe ont renversé l’ordre établi ? Quel rôle Lénine et les bolcheviks ont-ils joué ? Pourquoi le reportage d’un journaliste américain, présent au cœur de la tempête, a eu un effet retentissant à travers le monde, jusqu’au cœur des Etats-Unis ? Comment la contestation y a-t-elle été étouffée par les champions autoproclamés de la... [Lire la suite]
06 novembre 2017

Jean-Pierre Lefevbre, Harari, Homo deus

« Ainsi fait-il sien, nous dit Jean-Pierre Lefevbre,   le conformisme de l’analyse superficielle qui fait dériver des Lumières radicales les avatars autoritaires de la pensée libératrice, rationnelle, égalitaire du XXe siècle, le marxisme. Il néglige sa division en trois branches : le réformisme kantien et liquidateur de Lassale à Bernstein et Blum, visant à gérer loyalement le capitalisme. Secondement, l’étatisme dogmatisé et grand russe de Staline, réintroduisant par la fenêtre les bases d’une religiosité... [Lire la suite]
03 novembre 2017

Umberto Eco, Ur-fascisme et irrationalisme

« Le traditionalisme, nous dit Umberto Eco, implique le refus du monde moderne. Les fascistes comme les nazis adoraient la technologie, tandis qu'en général les penseurs traditionalistes la refusent, la tenant pour la négation des valeurs spirituelles traditionnelles. Toutefois, bien que le nazisme ait été fier de ses succès industriels, ses louanges de la modernité n'étaient que l'aspect superficiel d'une idéologie fondée sur le Sang et la Terre (Blut und Boden). Le refus du monde moderne était camouflé sous la condamnation du... [Lire la suite]
17 octobre 2017

Pascal Brula, exploitation capitaliste et fascisme

« Cette liaison, indique Pascal Brula, entre la grande bourgeoisie capitaliste et le fascisme n’est pas nouvelle. Elle s’était déjà exprimée fortement avec le nazisme entre les deux guerres mondiales en Europe, symbolisée par ce fameux cri libérateur du patronat français « plutôt Hitler que le Front populaire » ; n’oublions pas non plus que la famille Bush a fait sa fortune en Europe grâce au régime nazi et qu’à la Libération, l’impérialisme américain a sauvé la peau à de nombreux criminels de guerre nazis. Ce qui... [Lire la suite]
16 octobre 2017

Vincent Engel, le fascisme n'est pas mort avec la victoire des Alliés en 1945

« Je suis pour ma part convaincu, indique Vincent Engel, que l’approche « essentialiste » est la bonne et que le fascisme n’est pas mort avec la victoire des Alliés en 1945. Je suis même convaincu que, sans le nazisme – qui a montré ce qu’était le fascisme quand on en poursuivait la logique jusqu’au bout –, la majorité des pays européens seraient sans doute, aujourd’hui, sous régime fasciste, celui-ci offrant à la population ce à quoi elle peut aspirer profondément, surtout lorsque la propagande a joué avec les... [Lire la suite]
18 juin 2017

Enzo Traverso, Mélancolie de gauche, une "tradition cachée"...

"Historiquement, indique Enzo Traverso, l’antisémitisme était un des piliers des nationalismes européens, notamment en France et en Allemagne. Il agissait comme un code culturel autour duquel on pouvait construire une idée d’“identité nationale” : le juif était l’“anti-France”, un corps étranger qui rongeait et affaiblissait la nation de l’intérieur. L’épilogue génocidaire du nazisme tend à singulariser la haine des juifs et à brouiller les analogies profondes qui existent entre l’antisémitisme européen d’avant la seconde guerre... [Lire la suite]
19 février 2017

Pierre-Ulysse Barranque, Wilhelm Reich, Allemagne, le grand désastre historique

« On cherchera en vain, indique Pierre-Ulysse Barranque, chez Wilhelm Reich un art de la dialectique, dans lequel l’idée d’un développement contradictoire permet toujours de justifier l’injustifiable à posteriori. Le bilan que fait Wilhelm Reich de la séquence 1930-1933 est rude, et il est sans appel. L’échec du mouvement ouvrier et du marxisme n’est pas selon lui à démontrer, il n’est pas de l’ordre d’un débat, il est un fait incontestable. L’enjeu pour notre auteur est évidemment de comprendre les causes historiques... [Lire la suite]
25 janvier 2017

Nicolas Bonnal, quand la France se sent trahie !

« On comprend, considère Nicolas Bonnal, pourquoi certains parlèrent de divine surprise. L'Allemagne venait remettre de l'ordre, comme l'Amérique néolibérale aujourd'hui, dans la bergerie. Dans une bio de Rommel je lisais que ce dernier était convié à tirer le gibier par des propriétaires enchantés d'avoir grâce à lui expurgé le pays des espions de Moscou et du peuple trop prolétaire. A l'époque on poursuivait le complot judéo-bolchévique comme aujourd'hui on chasse le complot russe, le hacker russe,... [Lire la suite]
15 décembre 2016

Robert Charvin, des Etats européens tous les jours plus xénophobes

 "L'Islam, constate Robert Charvin, méconnu de la plupart des « blancs », incultes en la matière malgré des décennies de colonisation, est invoqué comme une couverture plus élégante que la haine raciale élémentaire. Les mosquées ne s’inscriraient pas convenablement dans le paysage, bien qu’il faille protéger par les armes les Églises d’Orient ! On veut imposer en France un Islam gallicanisé, sans rien exiger des religions fidèles au Vatican ou à Israël ! Des élus préoccupés de leur réélection, par-delà tous... [Lire la suite]
06 septembre 2016

Robert Charvin, Europe, xénophobie et problèmes sociaux

« On veut imposer, nous dit Robert Charvin, en France un Islam gallicanisé, sans rien exiger des religions fidèles au Vatican ou à Israël ! Des élus préoccupés de leur réélection, par-delà tous les principes, vont jusqu’à placer la laïcité dans les culottes de bain, à défaut de promouvoir l’École publique et de réclamer l’abrogation du Concordat de l’est de la France ! L’antisémitisme, qui a duré des siècles à l’instigation du christianisme, ayant perdu avec le nazisme toute légitimité, a cédé la place au rejet de... [Lire la suite]