23 septembre 2018

Evelyne Pieiller, le progrès n’a de sens que concrètement émancipateur

« Les tenants d’un ordre figé pour l’éternité, indique Evelyne Pieiller, d’une nature humaine immuable, caractérisée par ses passions bien plus que par la raison, ont longtemps protesté contre cette idéologie du progrès en prophétisant le chaos social, l’égarement, la perte des repères. Réactionnaires contre progressistes, l’antagonisme était logique. Or, aujourd’hui, cette hostilité réunit aussi bien, souvent à la faveur de ce qui paraît le simple bon sens, des sensibilités de droite que de gauche. Mieux, elle permet de... [Lire la suite]
22 février 2017

Xavier Bekaert, les anarchistes et la vision de la nature humaine

« Malgré la grande variété de courants de pensée anarchistes, nous dit Xavier Bekaert, il semble possible de dégager quelques caractéristiques communes à l'ensemble des penseurs anarchistes quant à leur conception de la nature humaine (c'est du moins possible pour les représentants de l'anarchisme social, dont il sera uniquement question ici).Tout d'abord, pour revenir à l'introduction, les anarchistes sont souvent traités d'optimistes irréductibles. On les accuse de prétendre, comme Rousseau, que l'humanité est essentiellement... [Lire la suite]
01 janvier 2017

La Révolution : commencer par détruire l'appareil d'Etat bourgeois

« Pour les marxistes, indique Marx, la classe ouvrière est la classe porteuse de la révolution communiste internationale. Mais la classe ouvrière ne possède pas pour autant une somme de recettes à appliquer qui lui permettrait de construire la nouvelle société par “décret” au lendemain de la révolution. La société, telle qu’elle émerge des entrailles du passé, ne peut être immédiatement transformée en une société harmonieuse et sans classe, à moins d’avoir des illusions sur la possibilité d’une sorte de conversion religieuse... [Lire la suite]
04 mai 2016

Gustave Massiah, la crise, dimensions écologique, sociale, guerres, libertés...

« Je reste globalement optimiste sur la nature humaine, affirme Gustave Massiah. Les hommes et les femmes sont capables, placés dans des situations difficiles, de ne pas faire le choix du pire. Je ne crois pas que l’espèce humaine disparaisse. Il y a des risques, liés à la crise climatique. Mais pas de fatalité. La crise actuelle mêle très étroitement la dimension écologique, la dimension sociale, et celle des guerres et des libertés. Aucune solution qui néglige une de ces dimensions n’est viable à terme. Elle ne peut qu’aggraver... [Lire la suite]
17 décembre 2015

Philippe Corcuff et la pensée libertaire

« Philippe Corcuff propose une critique du capitalisme productiviste. André Gorz articule marxisme critique et écologie politique. Il estime que la logique marchande s’oppose à la justice sociale mais aussi à la qualité existentielle de la vie des individus et à la préservation des univers naturels. Une contradiction capital / nature s’accentue. Mais Philippe Corcuff pointe également les limites du courant de la décroissance et sa vision négative de la nature humaine. Pour Karl Marx, une société émancipatrice doit libérer les... [Lire la suite]