03 septembre 2018

La leçon d’économie de René Passet

NOS PUBLICATIONSRECEVEZ NOTRE NEWSLETTERBOUTIQUE La leçon d’économie de René Passet 25/03/2016 Christian ChavagneuxEditorialiste Les organisateurs du Printemps de l’économie, qui se tient à Paris du 8 au 14 avril prochain, ont eu l’excellente idée d’inviter l’économiste René Passet pour une préconférence. A 90 ans, celui qui analysait les logiques opposées de l’économie et de la nature dès les années 1970 et pourfendait les erreurs de l’approche économique dominante a livré une remarquable leçon... [Lire la suite]
17 août 2018

Jean-Pierre Lefebvre, les gratte-ciel et le culte malade du profit

« L’activité du cerveau des banquiers, indique Jean-Pierre Lefebvre, est limitée à une seule opération : l’addition des profits. Celui des gros cabinets d’architecte, à l’empilement similaire de boîtes toutes pareilles, négligeant le foisonnement extraordinaire de la créativité humaine.  La mère nature n’a jamais en trois milliards d’années, construit de gratte-ciel ! Il a fallu les hommes et leur culte malade du profit. Il y a un amalgame publicitaire insupportable à mélanger les légitimes soucis écologiques des... [Lire la suite]
15 avril 2018

Cercle Léon Trotsky, l'histoire et les religions

« L'histoire de l'humanité, indique le texte, a été celle d'une domestication croissante de la nature. Et dans cette histoire, le capitalisme, grâce à l'industrie, a représenté un progrès spectaculaire. Mais, comme dit le manifeste communiste, la société bourgeoise «ressemble au magicien qui ne sait plus dominer les puissances infernales qu'il a évoquées». Si les capitalistes ont développé les forces productives, l'anarchie de leur économie en a fait des puissances indomptées. Et les convulsions de cette économie, comme les... [Lire la suite]
30 mars 2018

Joseph Staline, le matérialisme dialectique, le matérialisme historique

« Dialectique, indique Joseph Staline, provient du mot grec dialego qui signifie s’entretenir, polémiquer. Dans l’antiquité, on entendait par dialectique l’art d’atteindre la vérité en découvrant les contradictions renfermées dans le raisonnement de l’adversaire et en les surmontant. Certains philosophes de l’antiquité estimaient que la découverte des contradictions dans la pensée et le choc des opinions contraires étaient le meilleur moyen de découvrir la vérité. Ce mode dialectique de penser, étendu par la suite aux... [Lire la suite]
10 mars 2018

Pierre Zarka et Paul Ariès, Révolution russe de 1917

«La jeune Russie des soviets, indique Paul Ariès a développé trois disciplines écologiques : la phytosociologie qui envisageait les différentes espèces végétales dans leur coexistence (la permaculture en est une descendance) ; la biocénologie qui est l’étude de la communauté des espèces vivantes ou biotope ; la dynamique trophique qui étudie les flux d’énergie dans les chaînes alimentaires. Ce n’est donc pas par hasard que Vladimir Vernadski (1863-1945), le père fondateur de l’écologie, soit un Russe. Il sera l’inventeur du... [Lire la suite]
10 février 2018

Robert Bibeau, Les nouveaux prêtres de la « collapsologie » et de l'effondrement

« Finalement, nous dit Robert Bibeau, les «collapsologues» font un bon diagnostic de la situation environnementale, économique, urbaine, sociale, nous nous dirigeons collectivement vers une catastrophe comme ils le présagent. Quelle est donc leur erreur fondamentale?  Ils ne comprennent rien à la politique, ni à l’idéologie, ni à la lutte de classes que provoque le développement des contradictions du mode de production capitaliste moribond.  Comme les curés dans le passé, ils pensent que l’Homme nait mauvais, que... [Lire la suite]
26 janvier 2018

Marx et Engels, Utopisme et communauté de l'avenir

"Tant que la bourgeoisie fut révolutionnaire, indique la préface,  elle rêva, elle aussi, de transformer les continents et la nature grâce à la technique fraîchement découverte. Le percement du canal de Suez fut l'œuvre grandiose de Ferdinand Lesseps, un fervent admirateur de l'utopiste Saint-Simon, et l'idée de Suez passa dans le monde du XIXe siècle pour une idée socialiste. Elle enthousiasma tous les éléments progressifs de ce siècle : les marxistes eux-mêmes ne considèrent-ils pas la création du marché mondial, avec... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 01:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
28 décembre 2017

Ricardo Mella, les révolutions sont les points culminants de l'évolution

« La révolution, indique Ricardo Mella, est un absolutisme inévitable, absolutisme des lois naturelles, sans lequel le progrès serait vide de sens. Une montagne, une éruption volcanique surgissent soudain au milieu de la mer à cause d’un absolutisme de la nature, une révolution de la matière. De semblables révolutions changent également la société sans qu’aucune force et aucun obstacle ne puisse l’éviter. La vie humaine justifie, donc, pleinement la vérité selon laquelle les rénovations sont une nécessité de la loi générale de... [Lire la suite]
18 octobre 2017

Clément Homs, « voilà la société idéale toute faite », une illusion !

« Bref, souligne Clément Homs, il n’y a pas de compromis possible avec l’économie, c’est-à-dire avec le travail comme forme capitaliste du métabolisme avec la nature, et comme médiation sociale entre les humains. Il faut sortir littéralement de l’économie, en inventant d’autres formes de médiation sociales entre nous, que celles du travail, de l’argent, du capital qui branche nos « capacités de travail » sur ses agencements sociaux et ses machines. Pour autant, à la différence de Jacques Ellul, Ivan Illich ou... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 10:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
16 septembre 2017

Daniel Cérézuelle, la puissance industrielle contre l'homme

"Très jeune, indique Daniel Cérézuelle,  Bernard Charbonneau (1910-1996) fut convaincu que son siècle serait celui du saccage de la nature et du totalitarisme. La puissance industrielle qu’il voyait triompher partout sur la planète sous diverses formes de droite ou de gauche prive l’homme non seulement de nature, mais aussi de liberté. Car plus la puissance grandit, plus l’ordre doit être strict. Tout collectif humain tend à se constituer en ce que, dans le livre VIII de La République, Platon appelait « le gros animal » : un... [Lire la suite]