21 février 2018

CCI, Marx, la classe ouvrière et le capitalisme

« La classe ouvrière, indique l'article de CCI, la classe exploitée créée par le capitalisme, est la seule classe révolutionnaire car sa lutte contre l’exploitation et sa capacité à abolir toute exploitation répondent à la nécessité historique de l’humanité de libérer les forces productives des entraves des rapports de profit et du terrible cycle: “crise-guerre-reconstruction-crise”, dans lequel le capitalisme en décadence l’a enfermée. Les ouvriers, esclaves salariés du capitalisme, sont les fossoyeurs de tous les esclavages,... [Lire la suite]
17 février 2018

Stéphane Beaud, université et bac, les réformes Macron

« Ces réformes Macron, indique Stéphane Beaud, de l’université et du bac témoignent d’une profonde volonté de rupture avec la trajectoire historique très singulière de la France. Celle-ci était éminemment liée au fait qu’il y a eu ce compromis fordiste, lié à la guerre, un compromis de classe avec des élites politiques et économiques qui, pour une part, ont connu des ouvriers sur le champ de bataille ou dans la résistance. Historiquement, elles ont dû respecter et rendre hommage à la résistance communiste, aux cheminots, etc.... [Lire la suite]
10 février 2018

Yann Moix, lettre ouverte à Emmanuel Macron

« La colonisation en Algérie, rappelle Yann Moix, monsieur le Président, vous apparut un jour comme un «crime contre l’humanité». Ne prenez pas la peine de vous ­rendre si loin dans l’espace et dans le temps, quand d’autres atrocités sont commises ici et maintenant, sous votre présidence. Sous votre responsabilité. Faites, monsieur le Président, avant que l’avenir n’ait honte de vous, ce qui est en votre pouvoir pour que plus un seul de ces jeunes qui ne possèdent rien d’autre que leur vie ne soit jamais plus violenté par la... [Lire la suite]
27 janvier 2018

Le Figaro, Alexis Brézet, on a tous en nous quelque chose de Johnny

« Américain, lui ?, interroge Alexis Brézet. Quelle blague ! Prophète en son pays, mais seulement en son pays, Johnny était français jusqu’au bout des santiags. Même son Amérique était un rêve bien de chez nous : son Far West, c’était la Camargue ; c’est à Brétigny-sur-Orge qu’il a tourné son plus beau clip : On a tous en nous quelque chose de Tennessee. Johnny, c’était son public. Son public, c’était la France. La France des mauvais garçons et des jeunes filles de bonne famille, des enfants et des grands parents, des cocos et... [Lire la suite]
15 décembre 2017

Irina Dmitrieva, Trump, nous avons mis le communisme sur les genoux

« Washington, indique Irina Dmitrieva, a l’air de comprendre que sa prétendue victoire en Syrie n’est pas assez persuasive pour démontrer au monde entier que les États-Unis sont une grande puissance. Le Président américain Donald Trump a déclaré vendredi en Floride que les victoires dans les deux Guerres mondiales appartenaient aux États-Unis. «Nous sommes la nation qui a creusé le canal de Panama, gagné deux Guerres mondiales, envoyé l’homme sur la Lune et mis le communisme sur les genoux», a indiqué M.Trump cité par la chaîne... [Lire la suite]
27 octobre 2017

Victor Serge, on espérait tout du bulletin de vote

« On espérait tout du bulletin de vote, considère Victor Serge. On avait foi en la bonne volonté et le pouvoir des représentants de la nation. Et cette espérance, cette foi empêchaient de voir l’idiotie fondamentale du système qui consiste à déléguer quelqu’un pour veiller aux besoins de tous. Mais le bulletin de vote s’est révélé un vulgaire chiffon de papier. Les parlementaires se sont montrés ambitieux, cupides, corrompus, médiocres surtout. Des gens apparurent qui s’indignèrent de la farce électorale, de la comédie des... [Lire la suite]
17 septembre 2017

Georges Gastaud, l'euro-austérité et la casse thatchérienne

« Cette casse sociale à la Thatcher, constate Georges Gastaud, s’accompagne d’une casse géante de la NATION, ce qu’hélas, continuent à ignorer nombre de dirigeants de la gauche politico-syndicale établie, et pour cause : c’est au nom de la « construction européenne » supranationale, de l’euro-austérité parrainée par Merkel au nom de la monnaie unique (c’est-à-dire de l’alignement du franc sur le Deutsche Mark, bien plus « fort »), du Traité de libre-échange transatlantique (« TAFTA ») qui va... [Lire la suite]
15 septembre 2017

Jaurès, Condorcet, la démocratie est un combat

« C’est parce que la Révolution, indique Jaurès, affirme toute l’idée de la démocratie qu’elle a produit une commotion profonde dans le monde qui rejette la démocratie ou qui ne l’accepte qu’en l’abâtardissant. Et Condorcet, avec un sens merveilleux de l’avenir, comprend que c’est cet abâtardissement de la démocratie qui est le plus grand péril : il ne sera plus possible, sans doute, de revenir à l’Ancien Régime, de ressusciter la tyrannie féodale et l’arbitraire princier. Mais peut-être le doctrinarisme bourgeois... [Lire la suite]
05 août 2017

Aline de Diéguez, les Palestiniens victimes d'un vieux code de théologie...

"Il en résulte, considère Aline de Diéguez, que les Palestiniens sont aujourd'hui les victimes collatérales de la rédaction d'un vieux code de théologie et de morale rédigé il y a plus de vingt-cinq siècles par les prêtres héréditaires d'une petite tribu de nomades du sud de l'actuelle Palestine. Or, le droit international ne connaît pas d'Etat dont la définition se fonderait sur la religion ou la race. Le droit international public s'appelle également le «droit des gens» – le jus gentium, au sens latin de gens, la nation, le peuple.... [Lire la suite]
21 juillet 2017

Le Monde Libertaire, la supercherie a commencé les 13 et 14 septembre 1791

"La supercherie, indique l'article, a commencé les 13 et 14 septembre 1791, avec l’instauration du suffrage censitaire et indirect qui disait que la souveraineté appartient à la nation mais que le droit de vote était restreint… et la souveraineté du peuple lui était subtilisée au profit de la souveraineté de la nation qui est une notion totalement creuse, car la nation est une entité inexistante. Ce qui existe et vit, c’est le peuple. Dès l’instauration du système électoral, le peuple était oublié au profit des riches et des citoyens... [Lire la suite]