15 avril 2018

Macron, le mal-élu

« La mise en scène de la bataille du rail, indique l'article, qu’elle ait effectivement lieu ou pas, permet d’occulter la multiplicité des opérations simultanément en cours : expulsion de zadistes, « réforme » de l’université, des institutions, du droit d’asile, de la justice, de l’assurance-chômage et bientôt des retraites. Si la bataille du rail est gagnable pour le gouvernement, ce qui n’est certes pas acquis, c’est la possibilité d’opérer sur tant de fronts la contre-révolution managériale qu’il vise.La grande... [Lire la suite]