13 octobre 2018

František Kriegel, l’homme qui a refusé de signer le protocole de la honte

Radio Praha Václav Richter 13-10-2018 « Cet accord n’a pas été écrit avec une plume mais avec des canons et des mitraillettes, » a déclaré František Kriegel (1908-1979) lorsqu’il expliquait devant le comité central du Parti communiste tchécoslovaque son refus de signer le fameux protocole de Moscou qui avait légitimé l’invasion de la Tchécoslovaquie par les troupes du pacte de Varsovie en août 1968. C’est à cet homme politique d’une honnêteté rare qu’est consacré le livre que son auteur Ivan Fíla a intitulé Muž, který... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 15:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
04 octobre 2018

Wikipedia, la Sibérie, pays de grandes migrations

« La principale ressource, indique l'article de Wikipedia, qui attirait les cosaques en Sibérie était les fourrures de zibeline, renard et hermine. Les explorateurs rapportaient un grand nombre de fourrures de leurs expéditions. Les populations autochtones qui se soumettaient à l'autorité des Russes, étaient protégées par les cosaques des peuples nomades vivant plus au sud en échange d'un impôt, le yassak, payable sous forme de fourrures. Des chemins dits yassatchnaïa furent tracés pour ramener... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 05:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
24 août 2018

Tatiana Isaeva, Russie, la Révolution et l'opposition de gauche

« Personnellement, indique Tatiana Isaeva, je ne connais pas grand-chose sur l’Opposition de gauche. Il y a eu un historien, Vadim Rogovin, qui a écrit une série de livres sur l’Opposition et j’ai le sentiment que ses œuvres sont le jugement le plus sobre de cette histoire. Malheureusement, il est mort prématurément à la fin des années 1990. Quant à l’Opposition de gauche en Union soviétique, un ami m’a déjà conté une histoire de la période Brejnev. Un professeur d’université à Kherson [une ville du sud de l’Ukraine] et membre du... [Lire la suite]
04 août 2018

Vladimir Poutine a rencontré le Président Trump

« D'abord, indique Vladimir Poutine, sur la raison pour laquelle nous avons parlé comme des gens civilisés devraient le faire. Pourquoi cela serait-il surprenant ? Devions-nous nous rencontrer, nous déplacer jusqu'à Helsinki, M. Trump à travers l'océan et moi depuis Moscou, pour s'insulter et se jeter de la boue ? Ce n'est pas ainsi que les choses se passent dans la pratique diplomatique mondiale. Nul besoin de se rencontrer si on veut seulement se quereller et empirer les relations. Nous nous sommes rencontrés... [Lire la suite]
07 juillet 2018

La Corée dans ses rapports avec la Russie

« Depuis le sommet entre Donald Trump et Kim Jong-un, indique l'article, le 12 juin à Singapour, l’activité diplomatique autour de la péninsule coréenne s’est nettement accrue avec notamment le déplacement du leader nord-coréen à Pékin, son troisième voyage en Chine en trois mois, et la visite d’État du président sud-coréen Moon Jae-in en Russie. Entamée le 20 juin, elle s’est achevée dimanche et a permis au chef de l’État sud-coréen de s’entretenir avec son homologue russe Vladimir Poutine qui entend faire entendre sa... [Lire la suite]
12 mai 2018

Glenn Greenwald, l'hostilité de Trump à Moscou

« Le danger exact, indique Glenn Greenwald, qu’Obama a cherché à éviter – confrontation militaire avec la Russie en Syrie – est maintenant au-dessus de nous, directement sous la menace de Trump. Et les démocrates – qui ont passé des années à mépriser Obama parce qu’il ne s’est pas davantage impliqué militairement en Syrie et à pousser Trump à être plus hostile à Moscou – défendent, comme Clinton l’année dernière, l’agression militaire de Trump. Ce matin sur CNN, l’ancienne secrétaire d’État Madeleine Albright – qui a passé 2012 à... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 03:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , ,
28 avril 2018

SYRIE, BBC, Interview du Ministre des Affaires Étrangères russe Sergueï Lavrov

« L’un des mécanismes, indique Sergueï Lavrov, est d’avoir des canaux de communication normaux. Les canaux de communications entre Moscou et Londres ont été fermés à l’initiative britannique. Les contacts entre les militaires et entre toutes les agences chargées de la lutte antiterroriste ont été stoppés il y a longtemps, toujours à l’initiative de Londres. Le Conseil OTAN-Russie, qui était un mécanisme très utile pour promouvoir la confiance et la transparence dans les relations, a de facto été fermé par l’OTAN. A présent l’OTAN... [Lire la suite]
27 avril 2018

Jacques Sapir, Emmanuel Macron aux Etats-Unis, une catastrophe !

« Si Emmanuel Macron, indique Jacques Sapir, a pensé qu’il pourrait se présenter en défenseur des « grands principes », il a manifestement erré. Car, la France est sur ce point isolée. Elle ne pourrait retrouver une certaine capacité de peser sur les décisions américaines que si elle s’associait aux puissances qui contestent aujourd’hui la politique des Etats-Unis, c’est à dire la Chine et la Russie. Et, de ce point de vue, on peut penser qu’Emmanuel Macron aurait bien mieux fait de commencer par une visite à Moscou avant d’aller... [Lire la suite]
06 avril 2018

Julie Hyland, empoisonnement Skripal, quelle source précise ?

« Dans les semaines qui ont suivi la découverte des Skripal empoisonnés, indique Julie Hyland, les autorités britanniques ont refusé de fournir à Moscou des échantillons de l’agent qui serait à l’origine de cet empoisonnement, comme le requiert la Convention sur les armes chimiques (CAC) supervisée par l’Organisation des Nations Unies pour la prévention des armes chimiques (OIAC). Le gouvernement britannique et les médias malléables ont constamment changé leur récit – allant d’un empoisonnement des Skripal par l’« opioïde... [Lire la suite]
19 mars 2018

Veronika Dorman, Espion russe et russophobie

« Depuis le début, écrit Veronika Dorman, Moscou campe sur ses positions, en accusant Londres d’organiser «un cirque», de raconter des «histoires à dormir debout» par pure «russophobie» en vue de ternir l’image du pays avant la présidentielle de dimanche et la Coupe du monde de foot de cet été. Le média en ligne indépendant Republic a, lui, formulé quatre hypothèses. «Un plan machiavélique de l’Occident» : les Britanniques n’ayant plus besoin du traître auraient décidé de s’en débarrasser en accusant au passage la Russie qui,... [Lire la suite]