24 août 2018

Robert Bibeau, le capital mène le monde

« Les camps, indique Robert Bibeau, se dessinent également – et surtout – à partir de l’enchevêtrement des marchés et des actifs d’immenses conglomérats corporatifs. Pour connaitre les alliés des États-Unis dans le camp Atlantique il ne suffit pas d’observer les déclarations courroucées des politiciens larbins européens répliquant à Donald le « dompteur de lions », non plus que de comptabiliser les pays membres de l’ALENA, du CETA ou du Traité Atlantique (OTAN). Il faut surtout faire le décompte des membres des conseils... [Lire la suite]
04 juin 2018

Peu importe les effets du Glyphosate sur la population

Comme pour l'amiante, indique Jean-Jacques Lagarde,  toujours plus de profit pour quelques uns... tant pis pour la santé des autres. Peu importe les effets du Glyphosate sur la population : avec l’Union européenne et Macron, ce sont les multinationales (dont Monsanto et Bayer) , qui font la loi ! lundi 4 juin 2018 par Jean Lévy Ainsi l’Assemblée Nationale a voté contre l’interdiction du gyphosate, le pesticide commercialisé sous l’appellation Roundup, fabriqué jusqu’ici par la firme US Monsanto. Celle-ci a été... [Lire la suite]
02 avril 2017

Laurent Freeman, un Prix Nobel de médecine accuse...

"En ce qui concerne les raisons, indique Laurent Freeman, pour lesquelles les hommes politiques n’interviennent pas, Roberts affirme que «dans notre système, les politiciens ne sont que des employés des gros capitaux qui investissent ce qui est nécessaire pour assurer la victoire à leurs poulains, et s’ils ne sortent pas vainqueurs, ils achètent les élus « . (Ndlr: Tout est dit, Obama nous en a donné un bon exemple avec Monsanto). » Reprenons la lecture de la présentation de la publication de Richard J. Roberts... ... [Lire la suite]
06 juillet 2016

Tafta, Tisa, Ceta, des accords contre les travailleurs

« L'objectif n°1 du Ceta, puis du Tafta, indique le texte, est de supprimer les « barrières réglementaires » qui limitent les profits potentiels des grands groupes capitalistes de part et d’autre de l’Atlantique, en livrant au « libre marché » des secteurs encore relativement protégés. L’objectif n°2 est d’autoriser les multinationales à remettre en cause les normes sociales et environnementales qui gênent leur expansion. Ces accords vont donc porter une atteinte majeure aux droits des travailleuses et des... [Lire la suite]