17 décembre 2016

Paul Monmaur, Réflexion sur la branche santé de la protection sociale

« Le financement de la jeune institution, rappelle Paul Monmaur, assuré par les cotisations des salariés et celles des employeurs reposait donc sur les actifs et non sur l’impôt. Elle était gérée par l’ensemble des partenaires sociaux représentés par les syndicats de travailleurs et les organismes patronaux dans la proportion de ¾ et ¼, respectivement. Les salariés avaient donc la totale maîtrise de la gestion d’un budget égal voire supérieur à celui de l’Etat français. Le régime général donnait droit aux malades, quel que... [Lire la suite]
28 janvier 2016

Paul Monmaur, immigration et perpétuation coloniale

« Bien après les luttes de libération nationale, écrit Paul Monmaur, et une décolonisation en trompe l’œil, les Etats colonisateurs continuent à exercer des pressions et une influence déterminante (néocolonialisme) sur la politique et l’économie de leurs anciennes possessions. En témoigne, par exemple, la forte présence (plus de 10 000 hommes en armes) de troupes françaises déployées en permanence sur le territoire des anciennes colonies d’Afrique, résultat d’un chantage : indépendance (!) contre garantie d’un maintien... [Lire la suite]