29 octobre 2017

S. Arslan, Algérie, Ecole, des chantiers et des réformes

« L’histoire de l’école algérienne restera marquée, indique S. Arslan, ces dernières années, par l’introduction de l’enseignement de tamazight dans le primaire à travers plusieurs wilayas, avec un vif engouement dans certaines régions. Une victoire après un long combat mené depuis les années 1980. Il s’agit aussi d’un acquis renforcé après la création en 1995 du Haut-Commissariat à l’amazighité. Un organisme resté à l’ombre pour près de 20 ans, avant de se voir porté sur un timbre émis le 27/5/2014, dessiné par Djazia Cherrih.... [Lire la suite]
18 avril 2017

Anne Gervais, André Grimaldi, le statut de l'hôpital public...

"Hélas à ce jour en France, disent les auteurs, la seule régulation mise en œuvre avec succès par le gouvernement sortant est la limitation de l’enveloppe budgétaire hospitalière combinée, quand la droite est au pouvoir, à une augmentation de la privatisation des dépenses (reste à charge pour le patient et primes d’assurances complémentaires).Dans cette guerre sur le marché de la santé, l’attaque contre la Sécurité sociale vient de tourner court, au moins pour l’instant, mais l’hôpital public va devoir faire face à de... [Lire la suite]
03 août 2016

Michel Bergès, l'histoire des idées politiques, un savoir interdisciplinaire

« Une précision, nous dit Michel Bergès : l’histoire des idées politiques ne peut être limitée à l’histoire des grandes œuvres ou à la « théorie politique », qu’elles peuvent sous-entendre. Il y a les théories, la philosophie, la politique, certes, mais il y a aussi les doctrines, les programmes, les projets, mais surtout encore, le monde des idées, des représentations, des mentalités, souvent couvert par le concept à définir (cf. le cours) : celui d’« idéologies ». La présente bibliographie, certes... [Lire la suite]
02 février 2016

Bertrand Russel, le dogme du travail

« Le dogme du travail, indique le texte, est resté dans les mentalités, mais il n’est pas adapté au monde moderne. Il faut prendre acte du gain de productivité permis par le progrès technique, et en profiter pour réduire le temps de travail. On pourrait ainsi « démocratiser » le loisir. Tel est l’espoir de Russell : « Grâce à la technique moderne, il serait possible de répartir le loisir de façon équitable sans porter préjudice à la civilisation » (§9). Russell s’appuie sur l’exemple... [Lire la suite]