07 juin 2018

Benoît Borrits, Thomas Coutrot, démocratie et travail

"Comment expliquer, indique Benoît Borrist, alors que les salarié-es ne revendiquent pas une plus grande liberté dans leur travail ? C’est sur cette question que s’ouvre la partie conclusive du livre. C’est chez Moishe Postone que Thomas Coutrot trouvera la réponse à son interrogation. Selon cette lecture de Marx, la particularité du capitalisme se situe dans le travail salarié comme mode fondamental de médiation sociale et la seule chose qui compte est alors la valeur d’échange, valeur d’échange dans laquelle s’inscrivent la... [Lire la suite]
06 juin 2018

Jacques Serieys, la Première Internationale

« Le Monde diplomatique, 3 septembre 2014, Christophe Goby « Jésus ne pouvait pas, c’est Marx qui est venu », telle est la dernière réplique de la farce de la compagnie L’Autre Scène, adaptée de la pièce d’Howard Zinn présentée à l’occasion des 150 ans de la Ire Internationale à Nancy du 13 au 15 juin 2014. C’est une chorale militante de Nancy qui est à l’initiative de cet anniversaire de l’Association internationale des travailleurs (AIT), dont ont fait partie Karl Marx ou Michel Bakounine mais également des acteurs... [Lire la suite]
27 mai 2018

David North, Le Premier mai 2018 revêt une signification particulière

« Marx, indique David North, et son ami et collaborateur de toute sa vie, le génie Friedrich Engels, n’ont pas « inventé » le socialisme. Le terme lui-même était entré en usage dès les années 1830. Saint-Simon, Owen et Fourier, en particulier, sont entrés dans l’histoire comme les précurseurs « utopiques » de Marx et d’Engels. Ces penseurs remarquables avancèrent de nombreuses idées brillantes quant aux défauts de la société existante et de propositions pour une organisation plus rationnelle. Mais il manquait à leurs conceptions... [Lire la suite]
16 mai 2018

Arnaud Spire, L'Humanité, Roger Garaudy

« On peut dire que l’ouvrage de Garaudy, considère Arnaud Spire, Marxismes du XXe siècle, paru en 1966, a commencé à souligner le retard dû au monolithisme imposé jusque-là par la peur communiste de « réviser » ou de « dépasser » « l’âme vivante du marxisme ». C’est dans le cadre de cette paralysie théorique que s’est déroulé, entre Garaudy et Althusser soutenu par ses disciples, un débat de plusieurs années sur le caractère humaniste ou non de la philosophie de Marx. Althusser ayant discerné entre la pensée du jeune Marx et... [Lire la suite]
16 mai 2018

Roger Garaudy, Marx, un humanisme concret

  « Le fondement économique et social de cet humanisme concret, indique Roger Garaudy, Marx le définira dans Le Capital : « le communisme est  une réunion d’hommes libres, travaillant avec des moyens de production communs, et dépensant d'après un plan concerté leurs nombreuses forces individuelles comme une seule et même force de travail social. » Est-ce à dire que cet accomplissement, dans la société sans classes du communisme, sera la fin de l'histoire ? En aucune façon. Ce qui se termine avec le... [Lire la suite]
15 mai 2018

Michel Husson, Marx a-t-il inventé l'écosocialisme

« Rappelons que Marx reprenait à son compte la maxime de William Petty : la richesse « a pour père le travail et pour mère la terre ». Le procès consistant à lui reprocher de considérer le travail comme la source unique de valeur ne fait que révéler une confusion entre valeur et richesse. C’est cette confusion conceptuelle qu’il est important de lever car elle est au fondement de nombreuses incompréhensions. On aurait par exemple gagné du temps à s’épargner le flot de littérature enfonçant des portes ouvertes en... [Lire la suite]
03 mai 2018

Claude Beaulieu (2008), l'Union Européenne, une prison des peuples

« Aujourd’hui, indique Claude Beaulieu, vouloir réformer l’Union Européenne est devenu une chimère pour tous. Cette Europe est intrinsèquement perverse et non amendable. Elle se fait contre les peuples de façon non seulement antidémocratique mais véritablement dictatoriale. Elle est la dictature du Capital financier mondialisé sous domination américaine ou germano-américaine. Comme Marx le disait à propos de l’Etat bourgeois, le peuple se libérant ne pourra le reprendre tel quel ; il devra le briser, s’ériger en classe... [Lire la suite]
01 mai 2018

Anne Dujin, Marx, transformer l'économie et la société

« En revanche, indique Anne Dujin, « les générations d’aujourd’hui se tournent vers le marxisme pour de tout autres raisons. Elles font l’expérience de la précarité, de la dette. Le marxisme et le socialisme leur permettent de penser ces inégalités ». De fait, le rêve américain s’est dangereusement fissuré pour les millennials, nés entre 1980 et 2000. Ils gagnent en moyenne 20 % de moins que leurs parents au même âge et sont significativement endettés pour plus de la moitié d’entre eux. L’œuvre de Marx a donc... [Lire la suite]
16 avril 2018

Moishe Postone, capitalisme et fonction sociale du travail

« Je pense, indique Moishe Postone, que Marx a élaboré une théorie critique du capitalisme. Il a en premier lieu conceptualisé la catégorie de « capital » de façon bien plus singulière qu’on ne le pense habituellement, qui n’a rien à voir avec la façon dont Gary Becker voire même Pierre Bourdieu l’ont conceptualisé. Ni même comme l’on fait la plupart des théoriciens marxistes en réduisant le capital au surplus approprié. Même si Marx a bien évidemment théorisé l’extorsion du surtravail et son appropriation par les... [Lire la suite]
31 mars 2018

Arno Münster, la pensée de l'émancipation

« L’émancipation est considérée, indique Arno Münster, dans notre modernité, comme « une action en première personne », un acte de soi en sujet actif ; elle est « auto-émancipation, émancipation de soi par soi, position de soi par soi et elle se fixe en autonomie, donation de la loi de soi à soi ». Au niveau politique, c’est une « auto-émancipation des sujets en citoyens, dans un État libre se pensant comme État d’un peuple libre ». Tosel s’efforce alors d’esquisser les diverses formes de cristallisation de l’émancipation depuis... [Lire la suite]