24 août 2018

Robert Bibeau, le capital mène le monde

« Les camps, indique Robert Bibeau, se dessinent également – et surtout – à partir de l’enchevêtrement des marchés et des actifs d’immenses conglomérats corporatifs. Pour connaitre les alliés des États-Unis dans le camp Atlantique il ne suffit pas d’observer les déclarations courroucées des politiciens larbins européens répliquant à Donald le « dompteur de lions », non plus que de comptabiliser les pays membres de l’ALENA, du CETA ou du Traité Atlantique (OTAN). Il faut surtout faire le décompte des membres des conseils... [Lire la suite]
12 juin 2018

Bill Bonner, l'intermédiaire entre les dieux et les hommes

« Les autorités, indique Bill Bonner, ont le pouvoir de contraindre. C’est-à-dire qu’elles ont des armes… et les utiliser ne les dérange pas. Les marchés n’aiment pas qu’on leur dise quoi faire. Quand on les brutalise, ils le prennent mal. Ils dissimulent. Ils mentent. Ils feintent et reviennent sur leurs pas pour asséner un bon coup de pied dans l’arrière-train de la brute. En d’autres termes, même avec un canon contre la tempe, ils font ce qu’ils sont censés faire. Ils font l’intermédiaire entre les dieux et les hommes, entre... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 04:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , , ,
20 mai 2018

La Revue du Projet, Michel Clouscard

« Dans Néofascisme et idéologie du désir, indique la présentation, Clouscard entame la polémique avec Deleuze, Foucault, Reich et Marcuse. Elle permet de dresser, quatre ans après, un constat d’échec de mai 1968 et de la société qui se met en place à partir de là. Selon Clouscard, malgré les dix millions de travailleurs dans la rue, c’est la face marketing de l’idéologie soixante-huitarde qui l’a emporté. « L’idéologie du désir » n’aura servi qu’à débloquer les « marchés du désir » entérinés par le plan... [Lire la suite]
06 avril 2018

Robert Bibeau, L’instance économique commande à l’instance politique ainsi qu’au pouvoir médiatique

 « Nous l’avons souligné précédemment, indique Robert Bibeau, ce ne sont pas les capitaux (productifs) qui font l’objet de la spéculation des banquiers et des spéculateurs, puisqu’il y a de moins en moins de marchés à conquérir il semble inutile de chercher à produire davantage sinon pour se disputer les marchés. Ce sont les devises, les monnaies, les écritures comptables et les « actifs spéculatifs » boursiers, volatiles et fragiles, parce que nullement adossés à des marchandises, qui sont l’objet de la convoitise... [Lire la suite]
07 février 2018

André Damon, Davos, les appréhensions des ploutocrates

« Alors que les États-Unis, indique André Damon, ont joué le rôle le plus agressif en attisant les tensions mondiales, les dirigeants mondiaux de Davos ont clairement fait savoir qu’ils ne seraient pas dépassés par l’agressivité américaine. La chancelière allemande Angela Merkel a prononcé un discours au forum dans lequel elle a déclaré que « l’Europe n’a pas été le continent le plus actif en matière de politique étrangère, et le fait que par le passé nous dépendions souvent des Etats-Unis, qui se concentrent maintenant sur... [Lire la suite]
16 janvier 2018

Les Economistes atterrés et l'écologie

« Après que des marchés de droits à polluer ont été installés en Europe, dans certains États américains et en Chine, qui sont devenus des lieux de spéculation sans grands effets sur les émissions de gaz à effet de serre, les banques et les institutions financières ont créé des nouveaux titres financiers censés couvrir les nouveaux  risques ou compenser les conséquences désastreuses inévitables des investissements. D’autres initiatives sont étudiées ou déjà expérimentées pour fixer un prix à l’émission de carbone et dégager... [Lire la suite]
25 novembre 2017

La Via Campesima, l'OMC favorise le capitalisme

« Depuis ses débuts en 1995, indique l'article de La Via Campesina, dérivant de l’Accord général sur le tarif douanier et le commerce (GATT), l’Organisation mondiale du commerce a favorisé le capitalisme dans sa forme la plus brutale, et que l’on connaît sous le nom de libéralisation du commerce. Lors de ses conférences ministérielles successives, l’OMC s’est engagée à généraliser la libéralisation des marchés nationaux, promettant la prospérité économique au détriment de la souveraineté. En plus ou moins les mêmes termes,... [Lire la suite]
01 novembre 2017

Dan Glazebrook, le 20 octobre 2011, Mouammar Kadhafi était assassiné

 « 2009, indique Dan Glazebrook, deux ans avant l’assassinat du dirigeant libyen, fut une année charnière pour les relations entre les Etats-Unis et l’Afrique. Tout d’abord, parce que la Chine avait dépassé les Etats-Unis en tant que partenaire commercial primordial du continent  et ensuite parce que Kadhafi venait d’être élu président de l’Union Africaine. La signification de ces deux éléments pour expliquer le déclin des Etats-Unis sur le continent ne pouvait être plus évidente. Tandis que Kadhafi multipliait les... [Lire la suite]
29 septembre 2017

Alternative Libertaire, la nouvelle bourgeoisie à laquelle nous sommes confronté.es.

« En effet, indique l'article, la libéralisation de la circulation du capital sous toutes ses formes au niveau mondial, en abolissant les protections et protectionnismes nationaux de tous types, en déréglementant les marchés, en abandonnant toute redistribution des richesses au niveau national, en mettant systématiquement en concurrence capitaux, travailleurs et travailleuses, territoires régionaux et nationaux, ont sapé la base de l’ancien bloc social sur lequel, depuis la fin du XIXe siècle, la bourgeoisie française avait... [Lire la suite]
27 septembre 2017

Pierre Bourdieu, l'utopie néolibérale, machine infernale

« On voit ainsi comment, considère Pierre Bourdieu, l’utopie néolibérale tend à s’incarner dans la réalité d’une sorte de machine infernale, dont la nécessité s’impose aux dominants eux-mêmes. Comme le marxisme en d’autres temps, avec lequel, sous ce rapport, elle a beaucoup de points communs, cette utopie suscite une formidable croyance, la free trade faith (la foi dans le libre-échange), non seulement chez ceux qui en vivent matériellement, comme les financiers, les patrons de grandes entreprises, etc., mais aussi... [Lire la suite]