28 août 2018

Les mécanismes de domination dans et par le travail

« On peut résumer le travail moderne, indiquent les auteurs, tel qu’il résulte de 30 ans de méthodes de management, comme l’individualisation systématique de la gestion des salariés. En France, elle a commencé dès 1973-74, comme la réponse du patronat à ce que le discours dominant a nommé par euphémisme les « événements » de mai 1968, pour masquer que ce fut, au-delà d’une révolte étudiante, la plus grande grève générale sauvage de l’histoire sociale en France. Sauvage, car lancée indépendamment de tous les appareils... [Lire la suite]
11 décembre 2017

Investig’Action, le capitalisme et la santé des travailleurs

« L’accélération, indique l'article de Investig’Action, de la productivité au milieu des années 90 partout dans l’OCDE et l’essor des nouvelles technologies ont totalement transformé le mode de production et les modes de management des entreprises. Tout va beaucoup plus vite, les rythmes s’accélèrent. Tout ceci a eu un impact très positif pour la compétitivité des entreprises. Mais avec le recul, on peut sans crainte de se tromper affirmer que cette transformation a eu un impact inversement très négatif pour le travailleur, voire... [Lire la suite]
09 juillet 2017

Zones subversives, nouvelles formes de travail et luttes

« Le livre de Julien Brygo et Olivier Cyran, indique l'article, propose des enquêtes vivantes et approfondies. Elles permettent de décrire les mutations du monde du travail. Les chômeurs qui doivent accepter n’importe quel travail, l’ubérisation et l’arnaque de l’auto-entrepreneuriat, le management et le stress ne cessent de se développer. La force de livre de Julien Brygo et Olivier Cyran repose sur son aspect descriptif et journalistique. Le lecteur peut alors développer ses propres analyses. Néanmoins, ce livre n’évoque... [Lire la suite]
07 juillet 2017

Benoît Borrits, Holacracy, autogestion ou rideau de fumée

« Si, nous dit Benoît Borrits, les modalités de fonctionnement d’Holacracy peuvent paraître intéressantes à expérimenter dans des entreprises qui appartiennent aux travailleurs comme une Scop ou une coopérative de travail, il n’en est pas de même dans une entreprise classique. Il s’agit alors tout simplement d’un système qui cherche à transférer les tâches de management à l’ensemble des salariés de façon à ce qu’ils se surveillent mutuellement au nom de la « raison d’être » de l’entreprise, véritable rideau de fumée... [Lire la suite]
22 mai 2016

Jean-Louis Sagot-Duvauroux, de la "remarchandisation" de la personne humaine à son émancipation

« Il y a trente ans, constate Sagot-Duvauroux, un maçon pouvait montrer à son gamin la maison qu'il avait construite, pour des gens qui au lieu d'avoir froid avaient un toit. Il avait raison d'en être fier parce qu'utile à la collectivité, et l'enfant pouvait être fier de son père : une fierté d'avoir produit le sens de son existence, même à l'intérieur de son temps vendu. Quelque chose d'inaliénable, de sans prix, qui n'est pas évaluable monétairement, s'était passée à l'intérieur de l'activité vendue. Mais quand le père ou... [Lire la suite]
09 mai 2016

L"Islam indonésien, vers un " enrichissement pieux " !

« Finalement, conclut Gwenaël Njoto-Feillard, on peut se demander si l'échec annoncé de l'Islam politique aux prochaines élections pourrait entraîner les forces vives de l'activisme islamiste à se rabattre vers leur terrain de prédilection, c'est-à-dire la prédication et les œuvres sociales, ou investir davantage encore de nouveaux horizons, comme celui de l'économie. À l'instar des télévangélistes américains, une nouvelle génération de prédicateurs charismatiques musulmans font depuis quelques années la promotion d'un... [Lire la suite]
23 avril 2016

Dr Yves Ekoué Amaïzo, quels sont ceux qui mangent les fruits de la croissance ?

« Mais le problème, nous dit Dr Yves Ekoué Amaïzo, n’est pas de savoir si l’on « mange  ou pas la croissance économique », mais de bien comprendre qu’aucune économie ne peut survivre sans croissance économique. Alors où est le problème ? C’est que la croissance économique doit permettre d’augmenter la richesse créée… sauf qu’en Afrique comme ailleurs, cette richesse créée est accaparée par un petit nombre, souvent au pouvoir. Certains de ces dirigeants publics ou privés, parfois incompétents, utilisent la... [Lire la suite]