30 juin 2017

Johannes Stern, la militarisation rapide de l'Europe

« La militarisation rapide de l’Europe, précise Johannes Stern, est l’œuvre surtout des gouvernements allemand et français. « C’est une réelle valeur ajoutée que nous avons convenu », a déclaré la chancelière allemande Angela Merkel en réponse au plan de défense convenu à Bruxelles. « Parce que cela nous permet de mener des missions par exemple en Afrique, où nous examinerons non seulement l’aspect militaire, mais aussi d’intégrer les possibilités de solutions politiques et de coopération au développement. »Le président français... [Lire la suite]
29 juin 2017

Lutte Ouvrière, Macron veut agir vite et frapper

« Macron, nous dit l'éditorial, veut agir vite et profiter des congés d’été pour frapper. Mais au-delà de ce calcul, il veut surtout donner des gages à la bourgeoisie. Il veut lui montrer que s’il a été un bon illusionniste, capable de se faire élire, il sera aussi un de ses hommes forts, capable d’imposer des sacrifices aux travailleurs sans déclencher trop de vagues.La crise économique rend le patronat plus rapace et le gouvernement à son service plus arrogant. Si nous ne voulons pas que nos salaires, nos conditions de travail,... [Lire la suite]
28 juin 2017

CNT, Emmanuel Macron et sa réforme du code du travail

"Sur ce sujet emblématique, indique la CNT, comme sur le reste, l’idée est de poursuivre la dérégulation en renvoyant à la négociation d’entreprise le soin de fixer la norme en droit du travail. Car l’idée générale est d’achever l’inversion de la hiérarchie des normes – en donnant la primauté aux accords d’entreprise par rapport aux conventions de branche et à la loi – en la généralisant au-delà du seul sujet du temps de travail. C’était déjà le projet de la loi travail mais la durée de base du travail restait... [Lire la suite]
27 juin 2017

Associations solidaires des migrants de Calais

"A travers ces référés, les associations signataires -parmi lesquelles se trouvent le Secours catholique, la Ligue des droits de l'homme, la Cimade, mais aussi Care 4 Calais, Help Refugees ou encore Salam et L'Auberge des migrants- souhaitent interpeller l'exécutif afin qu'il se saisisse de la question. Pendant sa campagne, le président Macron avait notamment parlé de "devoir" en ce qui concernait l'accueil des réfugiés dans de meilleures conditions.  Une pétition lancée dans la matinée et signée par plusieurs... [Lire la suite]
20 juin 2017

Etat d'urgence, poursuivre la construction d'une dictature en France

"Hier, nous dit Kumaran Ira, la mesure de Macron a été dénoncée amèrement par des juristes et des organisations représentant les pouvoirs judiciaires. « C’est une transfusion inacceptable de l’état d’urgence dans le droit commun », a déclaré le professeur Paul Cassia à l’AFP. Il a prévenu que les peines « particulièrement attentatoires aux libertés » pourraient être décidées « sur un simple soupçon ».Les deux principaux syndicats de magistrats de France ont condamné le projet de loi. L’Union Syndicale des Magistrats (USM) l’a qualifié... [Lire la suite]
18 juin 2017

Jacques Nikonoff, Macron sera très minoritaire dans la société

"Par ailleurs, nous dit Jacques Nikonoff, les 24,4 millions de citoyens qui se sont abstenus (51,29%, record historique), n'ont jamais souhaité soutenir Macron. Celui-ci, probablement ultra-majoritaire à l’Assemblée nationale, sera très minoritaire dans la société. Cette assemblée manquera de légitimité. Les forces politiques mal représentées au Parlement du fait d’une loi électorale injuste devront s’appuyer sur les mobilisations sociales pour empêcher la politique ultralibérale qui se prépare. Car monsieur Macron est un agent du... [Lire la suite]
17 juin 2017

Front Social, 19 juin, dans la rue contre Macron et ses ordonnances

"Le Front Social, précise le texte, est une coordination composée de syndicats, associations, collectifs, médias alternatifs, de militants, de femmes et d’hommes construisant la riposte à la politique libérale du président Macron et la convergence des luttes.Le Front Social trouve son origine dans l’appel du 22 avril (https://goo.gl/BXMy3O), veille du premier tour de l’élection présidentielle, et dans la première manifestation du quinquennat Macron, le 8 mai dernier (https://goo.gl/jLd3dE)..." Reprenons la lecture de l'appel à... [Lire la suite]
14 juin 2017

Robert Bibeau, ce qui sépare le grand Robespierre de Mélanchon-le-petit

"L’abstention, nous dit l'article, elle, s‘affine à près de 52%, un record ! Et relativise ces résultats en réduisant drastiquement à la fois la légitimité de la « majorité » de Macron (largement minoritaire dans le pays) et celles des partis d’opposition qui ont survécu. Le taux de participation final avait été de 57,22% au premier tour des législatives de 2012, et de 77,77% à celui de la présidentielle. L’effondrement révèle que « l’illusion Macron » se dissipe déjà …Une candidate de Mélenchon – bon petit... [Lire la suite]
13 juin 2017

Matthieu Croissandeau, le PS est mort parce qu'il est dépassé...

"Le PS est mort, considère Matthieu Croissandeau, parce qu’il est dépassé. Imaginé il y a près d’un demi-siècle par François Mitterrand, le parti d’Epinay n’est plus adapté. L’ancien président de la République avait su faire taire les ego et rassembler les contraires pour en faire un formidable instrument de conquête du pouvoir. Mais maintenant qu’il est devenu une régulière machine à perdre, c’est chacun pour soi et moi d’abord. Ici et là, montent déjà des ambitions pour se partager les décombres. L’heure de la vente à la découpe a... [Lire la suite]
13 juin 2017

Premier tour des législatives, l'abstention implique une absence de légitimité démocratique

"Parmi l'élite politique et médiatique, considère Alexandre Lantier, de nombreuses voix se sont élevées pour s'inquiéter que l'abstention signifiait une absence de légitimité démocratique qui aurait des conséquences sérieuses quand Macron essaiera ensuite d'imposer ses mesures à la population.« Notre démocratie ne peut se permettre d'être malade », a déclaré le premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis, avant d'ajouter : « Il n'est ni sain, ni souhaitable qu'un président ayant réuni 24 pour cent des voix au premier tour et... [Lire la suite]