07 mai 2018

Serge Halimi, l'ancien et le nouveau discours dominant

« Enfin, indique Serge Halimi, en mai 1968, il s’agissait pour eux de combattre un pouvoir qui entendait, déjà, « faire de l’université une entreprise rentable  ».De tels rappels relativisent le nouveau discours dominant qui aimerait constituer en marqueur de tous les affrontements politiques l’opposition entre un progressisme culturel mâtiné de Mai 68 — qu’incarneraient M. Emmanuel Macron, Mme Angela Merkel ou M. Justin Trudeau — et une « démocratie illibérale » à la... [Lire la suite]
06 mai 2018

Faire converger les luttes contre Macron et son gouvernement

« Du côté, indique l'article, des organisations politiques de gauche, l’appel à l’unité, initié par Olivier Besancenot et le NPA, autour des cheminotEs et de l’ensemble des services publics, rejetant les politiques antisociales du gouvernement, continue d’être un outil utile pour toutes celles et ceux qui luttent. Il y a urgence à regrouper syndicats, partis, et associations autour d’exigences communes, pour construire un « tous et toutes ensemble », une grève générale pour faire reculer Macron. En effet, la politique... [Lire la suite]
05 mai 2018

Didier Brémaud, Macron, « seul chef aux commandes »

« D’autres mobilisations sont en cours, indique Didier Brémaud, comme la grève à Air France qui ne fléchit pas. Le mouvement des étudiants qui veulent l’abandon de la sélection à l’université continue à se développer dans de nombreux sites universitaires, malgré la répression…Dans une situation où Macron, « seul chef aux commandes », entend aller au bout de ses réformes et ne négocier sur rien, « no chance ». Car, pour Macron, le syndicat doit devenir un corps intermédiaire chargé de faire passer ses réformes... [Lire la suite]
30 avril 2018

Jean-Pierre Lefebvre, le débat relatif au changement de société

« Eugène, indique Jean-Pierre Lefebvre , vitupère avec raison le soi-disant « mitterrandisme de gauche » en oubliant les continuateurs impénitents de ce dogmatisme comme Laurent, fils de l’autre (comme à Cuba et en Corée, famille je vous hais !), qui, contre-cycliques, s’acharnent à briser le courant insoumis ! Mélenchon protectionniste ? Sans doute mais quelle réponse donner à l’attitude infiniment probable de Merkel face à une éventuelle montée du changement en France ? L’Europe poserait... [Lire la suite]
27 avril 2018

Alex Lantier, Macron et la guerre en Syrie

« Macron a poursuivi : « Je serai très direct. Le jour où nous finirons cette guerre contre l’État islamique, si nous partons, définitivement et totalement, même d’un point de vue politique, nous laisserons la parole au régime iranien, Bachar al-Assad et ses hommes, et ils prépareront la nouvelle guerre. Ils alimenteront les nouveaux terroristes. Donc, mon point de vue est de dire, même après la fin de la guerre contre l’État islamique, les États-Unis, la France, nos alliés, tous les pays de la région, même la Russie et la... [Lire la suite]
17 avril 2018

Lettre aux organisations politiques, syndicales et associatives de France

COMMUNIQUÉ -  Collectif communiste Polex Les missiles lancés dans la nuit du 13 au 14 avril contre la Syrie par les armées occidentales sous prétexte d'armes chimiques, tout en refusant toute enquête internationale, ont aussi peu de justification que l'invasion de l'Irak par Bush et Blair en prétextant des armes imaginaires de destruction massive.  La participation des dirigeants français à cette agression sans aucune caution de l'ONU relève du crime de guerre. Macron et ses soutiens avaient déjà entamé la... [Lire la suite]
03 avril 2018

Claude Askolovitch, Emmanuel Macron, «Monsieur le banquier»

« Ces mots, indique Claude Askolovitch,  «l’ancien banquier chez Rothschild», l’accompagnent depuis que la politique l’a découvert. Ils n’étaient pas méchants, au début. L’ancien banquier de chez Rothschild, qui connaissait les patrons, avait le mérite de leur parler; le secrétaire général adjoint de l’Élysée maintenait un contact avec le monde de l’entreprise, quand le socialisme s’illusionnait encore de la taxe à 75% et autres cookies de campagne. Ce fut une première narration. Elle s’inversa quand Macron devint ministre,... [Lire la suite]
02 avril 2018

Anthony Torres, les travailleurs contre les réformes Macron

« En France métropolitaine, indique Anthony Torres, des dizaines de milliers de conducteurs de train, d’enseignants, d’infirmiers, d’aiguilleurs du ciel et d’autres travailleurs du secteur public se sont mis en grève contre les réformes de droite de Macron. Une grève générale se déroule à Mayotte et une autre a eu lieu dans la Polynésie française. C’est pour se préparer à affronter la colère des travailleurs face à la guerre et à l’austérité sociale, et non pas pour attaquer les réseaux islamistes, que l’élite dirigeante incite... [Lire la suite]
29 mars 2018

Frédéric Lordon, Pour un syndicalisme politique, révolutionnaire

« Il faut, indique Frédéric Lordon, en effet appeler syndicalo-syndicalisme cette incurable maladie confédérale qui fait mettre la tête dans le sable aussitôt qu’apparaît de la politique. Même pas seulement la politique au sens institutionnel du terme – la politique des partis et des élections –, celle dont la charte d’Amiens prohibe le contact. Mais la vraie politique, la politique au plus haut sens du terme, celle des idées qui interrogent dans sa globalité le monde où l’on vit, et qui porte le désir d’en changer – une... [Lire la suite]
23 mars 2018

Jean-François Autier, Et s'il était à refaire...

« Supposons, indique Jean-François Autier, que le mouvement revendicatif, prenne en compte l'illégitimité de Macron et  obtienne son départ ; pour que ça change, on va aller voter "démocratiquement" ? Combien d'ouvriers ou d'exploités d'aujourd'hui savent ce que Tocqueville, Montesquieu pensaient de la démocratie ? Combien ont lu cette lettre du communard Élisée Reclus, girondin, à Jean Grave ? Quand la classe des exploités représente 90 % de la société, le rôle coercitif de l'État peut-il être assumé par des "élus" dont... [Lire la suite]