05 avril 2018

Wikipedia, Aristote, philosophe grec de l'Antiquité

« En -343, indique Wikipedia, à la demande du roi Philippe II, il devient le précepteur du prince héritier, le futur Alexandre le Grand, alors âgé de treize ans. Cependant, Aristote n'était sans doute pour Philippe II qu'un choix de second rang ; s'il voulait une éducation grecque pour son fils, mais sans que celui-ci ait à quitter la Macédoine, il est vraisemblable qu'il ne pouvait pas faire appel à des gens aussi connus que Platon ou Isocrate, qui n'étaient pas disposés à quitter Athènes18. Il lui enseigne... [Lire la suite]
28 octobre 2017

Lukas Tsiptsios, quand le nord de la Grèce était sous domination ottomane

« Nous pourrions nous dire, annonce Lukas Tsiptsios, qu’une présence ottomane si longue (depuis la fin du XIVe siècle), mais également si récente (1912) a laissé des traces indélébiles dans cette Macédoine si longtemps multiculturelle (au point qu’elle aurait donné son nom à cette salade mélangée qu’on a tant apprécié dans nos cantines). La capitale de la Macédoine grecque et vice-capitale de Grèce est Thessalonique. C’est cette Salonique qui a pu être appelée « Jérusalem des Balkans », du fait de la venue des Juifs... [Lire la suite]