16 octobre 2017

Vincent Engel, le fascisme n'est pas mort avec la victoire des Alliés en 1945

« Je suis pour ma part convaincu, indique Vincent Engel, que l’approche « essentialiste » est la bonne et que le fascisme n’est pas mort avec la victoire des Alliés en 1945. Je suis même convaincu que, sans le nazisme – qui a montré ce qu’était le fascisme quand on en poursuivait la logique jusqu’au bout –, la majorité des pays européens seraient sans doute, aujourd’hui, sous régime fasciste, celui-ci offrant à la population ce à quoi elle peut aspirer profondément, surtout lorsque la propagande a joué avec les... [Lire la suite]