17 juillet 2018

JPL URB 14 juillet 2018, Un au-delà à la propriété

« Benoit Borrits, indique JPL, résout deux trois millénaires  de  lutte de classes en évaporant grâce à sa « théorie » qui fait  pshitt,  la notion de propriété collective car celle-ci aurait connu un échec patent dans le dernier siècle, ce qui est peu douteux. Reste à s’interroger sur les raisons profondes de cet échec historique, par exemple si, outre le retard médiéval de l’Est, elles ne résident pas dans la tradition monothéiste et étatiste, de Saint Paul à Constantin, puis à Kant et... [Lire la suite]
10 février 2018

Robert Bibeau, Les nouveaux prêtres de la « collapsologie » et de l'effondrement

« Finalement, nous dit Robert Bibeau, les «collapsologues» font un bon diagnostic de la situation environnementale, économique, urbaine, sociale, nous nous dirigeons collectivement vers une catastrophe comme ils le présagent. Quelle est donc leur erreur fondamentale?  Ils ne comprennent rien à la politique, ni à l’idéologie, ni à la lutte de classes que provoque le développement des contradictions du mode de production capitaliste moribond.  Comme les curés dans le passé, ils pensent que l’Homme nait mauvais, que... [Lire la suite]
22 février 2016

Patrick Le Tréhontat, les coopératives, un instrument de lutte de classe ?

« Au  3e congrès de l’Internationale communiste (1921), indique Patrick Le Tréhondat, le congrès vote des « Thèses sur l’action des communistes dans les coopératives ». Les coopératives existantes dans les pays capitalistes y sont considérées comme « subordonnées à la politique de la bourgeoisie impérialiste », dépendance dissimulée derrière leur « apolitisme » et leur « réformisme ». Par conséquent, elles ne peuvent « à aucun  degré servir les buts révolutionnaires du... [Lire la suite]
20 janvier 2016

Domenico Losurdo, lutte de classe, une histoire politique et philosophique

« C’est dans le sillage de la lutte contre cette vision, indique Domenico Losurdo, que Marx et Engels élaboraient leur théorie de la lutte de classe.  La marche triomphale de l’Occident ne s’expliquait ni par la hiérarchie raciale ni par les desseins de la Providence ; elle exprimait l’expansionnisme de la bourgeoisie industrielle et sa tendance à construire le « marché mondial » en bouleversant et en exploitant les peuples et les pays les plus faibles et les plus arriérés. Les protagonistes des révoltes... [Lire la suite]
10 janvier 2016

Rosa Luxemburg, l'oeuvre de Marx, un tout gigantesque

« Mais déjà l'oeuvre de Marx, indique Rosa Luxemburg, qui constitue en tant que découverte scientifique un tout gigantesque, dépasse les besoins directs de la lutte de classe du prolétariat pour lesquels elle fut créée. Dans l'analyse complète et détaillée de l'économie capitaliste, aussi bien que dans la méthode de recherche historique, avec ses possibilités d'application infinie, Marx nous a donné beaucoup plus qu'il n'était nécessaire pour la pratique de la lutte de classe. Nous ne puisons au grand dépôt d'idées de Marx pour... [Lire la suite]
06 août 2015

Anton Pannekoek, la conquête du pouvoir des travailleurs sur la société

  « Notre conclusion, indique Anton Pannekoek, est que les formes d’organisation du pouvoir autonome, exprimées par les termes « soviets » ou « Conseils ouvriers », doivent aussi bien servir à la conquête du pouvoir qu’à la direction du travail productif après cette conquête. D’abord, parce que le pouvoir des travailleurs sur la société ne peut être obtenu d’une autre manière, par exemple par ce qu’on appelle un parti révolutionnaire. Deuxièmement, parce que ces soviets, qui seront plus tard nécessaire à la... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 10:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
04 juillet 2015

Ernest Mandel et la dictature du prolétariat

« Au fur et à mesure que la lutte de classe s’exacerbe, considère Ernest Mandel, les travailleurs contesteront de plus en plus l’autorité et les prérogatives de la bourgeoisie à tous les niveaux. A travers leurs propres organisations -comités syndicaux, comités d’usine, organes du contrôle ouvrier, conseils ouvriers proprement dits - ils commenceront à prendre eux-mêmes de plus en plus de décisions sur le plan économique et politique. C’est ainsi qu’ils prendront de plus en plus confiance en leurs propres forces en vue de... [Lire la suite]