30 mai 2018

Jean-Luc Chappey, Antoine Casanova conte Napoléon

« Si l’on peut mettre en doute, indique Jean-Luc Chappey, certaines affirmations de l’auteur quant à la pensée matérialiste de l’Empereur – qui anticiperait sur le xixe siècle –, ce dernier point est essentiel puisqu’il sert de fondement aux catégories conceptuelles à partir desquelles Napoléon Bonaparte pense l’évolution sociale et politique des sociétés humaines. Toujours fondée sur une approche expérimentale et critique des phénomènes, la réflexion historique de Napoléon Bonaparte s’est particulièrement... [Lire la suite]
06 novembre 2017

Jean-Pierre Lefevbre, Harari, Homo deus

« Ainsi fait-il sien, nous dit Jean-Pierre Lefevbre,   le conformisme de l’analyse superficielle qui fait dériver des Lumières radicales les avatars autoritaires de la pensée libératrice, rationnelle, égalitaire du XXe siècle, le marxisme. Il néglige sa division en trois branches : le réformisme kantien et liquidateur de Lassale à Bernstein et Blum, visant à gérer loyalement le capitalisme. Secondement, l’étatisme dogmatisé et grand russe de Staline, réintroduisant par la fenêtre les bases d’une religiosité... [Lire la suite]
03 novembre 2017

Umberto Eco, Ur-fascisme et irrationalisme

« Le traditionalisme, nous dit Umberto Eco, implique le refus du monde moderne. Les fascistes comme les nazis adoraient la technologie, tandis qu'en général les penseurs traditionalistes la refusent, la tenant pour la négation des valeurs spirituelles traditionnelles. Toutefois, bien que le nazisme ait été fier de ses succès industriels, ses louanges de la modernité n'étaient que l'aspect superficiel d'une idéologie fondée sur le Sang et la Terre (Blut und Boden). Le refus du monde moderne était camouflé sous la condamnation du... [Lire la suite]
16 janvier 2017

Raoul Marc Jennar, l'Europe et la souveraineté populaire

« La pauvreté, la précarité et le chômage, indique Raoul Marc Jennar, ont atteint des sommets inconnus depuis un siècle. Les politiques de l’UE ont ressuscité une catégorie que les luttes sociales avaient fait disparaître : le travailleur pauvre.  Elles ont amplifié un phénomène autrefois marginal : le travailleur détaché.L'UE a remplacé l'objectif d'égalité par celui de la compétitivité, mettant, au nom de leur prétendue unité, les peuples européens en concurrence les uns contre les autres.L'UE ne porte en elle... [Lire la suite]
12 novembre 2016

Tahar Ben Jelloun, Daech n'est pas un accident de l'histoire

« Daech n'est pas un accident de l'histoire, expose Tahar Ben Jelloun. Il n'est pas né de rien. Il plonge ses racines dans cette vision littéraliste et obscurantiste de l'islam, représentée officiellement par certains États du Golfe. Le djihadisme est la conséquence logique et prévisible de cette lecture anachronique du Coran et des dits du prophète Mahomet. Seule la réfutation idéologique de cette vision de l'islam aurait pu empêcher l'émergence de cette dérive guerrière et meurtrière. Comme l'explique Mahmoud Hussein :... [Lire la suite]
11 mars 2016

Jean Salem - Henri Alleg, ou le fils et son père

« Jean Salem, indique Robert Maggiori, est à présent philosophe, professeur à la Sorbonne et directeur du Centre d’histoire des systèmes de pensée moderne. Il est l’un des grands spécialistes du matérialisme antique, à la tête d’une belle œuvre, qui porte sur Démocrite, Epicure et Lucrèce, mais aussi les Lumières, l’art de la Renaissance, les libertins du XVIIe siècle, Maupassant, Spinoza, Marx et Lénine. C’est un homme charmant, d’une politesse exquise, surannée, toujours enclin à l’ironie, qui, parlerait-il de la bataille... [Lire la suite]
10 mai 2015

Henri Pena-Ruiz, une relecture dynamique de Marx

« Mais c’est essentiellement dans la seconde partie, nous dit Georges Ubbiali, que la lecture d’Henri Pena-Ruiz se fait la plus pénétrante, même s’il y a largement matière à débat. En effet, pour réinventer la politique (titre du chapitre 4), il développe le cœur de son argumentation. Afin d’envisager une perspective socialiste ou une relecture dynamique de Marx, l’auteur avance la nécessité de partir d’une lecture orientée par la pensée des Lumières et singulièrement « de la pensée juridique héritée des théoriciens du droit... [Lire la suite]