03 octobre 2018

Jacques Cotta, quand Macron et Mélenchon se rencontrent

« Les propos de Macron et de Mélenchon, indique Jacques Cotta, substituent un sentiment moral à une réalité politique. Le fascisme est une forme de domination du capital qui dans une situation extrême a besoin de détruire physiquement les organisations ouvrières, les syndicats, les associations, les partis, les militants. Lorsque la bourgeoisie ne parvient plus à désamorcer les contradictions explosives de la société, ce sont les bandes armées qui doivent assurer l’essentiel, la centralisation du pouvoir d’état, la destruction... [Lire la suite]
21 septembre 2018

Poivitrolles , le séminaire gouvernemental du 5 septembre

« La désignation, indique l'article, parmi les députés LREM, du candidat à sa succession a vu « un déchaînement de manœuvres et de coups bas », résume Le Parisien, qui parle de « curée aux accents hystériques », de « rumeurs assassines », de « rappels à la discipline ». « La séquence bordélise totalement notre groupe », confirme un député macronien au journal Le Monde (8 septembre).Le candidat désigné par Macron, Richard Ferrand (exfiltré du gouvernement l’an dernier pour cause de... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
29 juillet 2018

JRCF, LREM, un parti de « fan » de Macron

« L’idéologie macroniste, indique JRCF, fait passer le changement permanent et la régression sociale pour une innovation et un progrès, alors qu’il s’agit juste de rendre les travailleurs plus malléables aux desiderata des capitalistes. Cela fait partie du changement de sens des mots par le capitalisme depuis un certain nombre d’années, mais qui atteint son apogée ici avec un parti se réclamant explicitement de la « start up nation », c’est-à-dire du monde managérial. Enfin, pour finir, il nous faut constater que LREM... [Lire la suite]