18 janvier 2018

Pierre Bourdieu, la logique du « deux poids, deux mesures »

« Le fondamentalisme islamique est une réaction extrême mais compréhensible à la situation des états et des peuples arabes et islamiques. La logique qui régit aujourd’hui les univers économiques et politiques, celle du double standard, « deux poids, deux mesures », contribue à ce développement. Je pense que toute personne qui participe d’une manière ou d’une autre, directement ou indirectement, à la vie arabe ou à l’Islam, expérimente chaque jour des atteintes ou des humiliations, en actes, en décisions politiques ou en... [Lire la suite]
19 décembre 2017

Trump, On le savait fou, dangereux, instable, capable du pire...

« S'attaquer à la Palestine, indique République sociale, donc aux différents mouvements qui composent la résistance palestinienne, correspond à une logique bien précise et plus générale. Une logique consistant à détruire toute opposition aux intérêts impérialistes. L'Irak de Saddam Hussein, a été le premier à en faire les frais, puis ce fut le tour de la Libye de Kadhafi. Mais la machine s'est enrayée en Syrie, où les plans américains ont été annihilés par l'association de la Syrie, de l'Iran, de la Russie, de la Chine, de l'Irak... [Lire la suite]
14 décembre 2017

Wikipedia, Ravachol, une vie mouvementée

« Au lendemain de son exécution, indique Wikipedia, Ravachol devint un mythe pour de nombreux compagnons et va faire l'objet d'un « véritable culte de la personnalité». Exalté pour son sang-froid lors des attentats, sa logique implacable et le courage dont il fit preuve devant la guillotine, des chansons lui sont consacrées, à l'exemple de La Ravachole, sur l'air de la Carmagnole et de Ça ira ou de Ravachol, chanté par Renaud en 1974. Dans L'Éloge de Ravachol, l'écrivain Paul... [Lire la suite]
09 octobre 2017

Anselm Jappe, Marx, sa théorie et l'évolution historique

« Dans cette partie de son œuvre, nous dit Anselm Jappe, la plus novatrice, Marx avait déterminé les mécanismes fondamentaux du capitalisme à une époque où celui-ci était encore largement mêlé d’éléments pré-modernes. Dans la partie la plus vaste de son œuvre prédomine cependant le Marx « exotérique » qui décrivait, d’une manière très précise d’ailleurs, les formes spécifiques que cette logique de base assumait en son temps. Ainsi, la nécessité structurelle qui fait que la valeur s’accumule grâce à l’ « absorption » de travail... [Lire la suite]
06 septembre 2017

André Bellon, la reconstruction démocratique, travail philosophique autour de la liberté

 "C’est donc, indique André Bellon,  la place et le rôle mêmes de l’Homme qui doivent être le cœur du débat aujourd’hui. C’est de lui que doit émaner le pouvoir car c’est la seule manière de faire face efficacement aux défis de ce moment dramatique. C’est dans cette logique que l’élection aux États généraux de 1789 avait été précédée par l’élaboration des cahiers de doléances. Une telle perspective ne saurait émaner des institutions actuelles. Elle doit être construite par les citoyens, en même temps qu’elle construit... [Lire la suite]
07 août 2017

Marx, c'est l'existence sociale qui détermine la conscience

"Aussi, nous disent les auteurs, c’est bien la manière de concevoir le rapport entre concret et pensée qui différencie fondamentalement la méthode marxienne de la « méthode » hégélienne. De sorte que la critique de Marx à l’égard de Hegel est sur ce point explicite et passe par la distinction à laquelle il procède entre « concret réel » et « concret pensé ». Ce dernier est pour Marx le concret tel que le conçoit Hegel. Il est le concret d’emblée rationnel de la Logique hégélienne, « produit... [Lire la suite]
02 août 2017

Dominique Meeùs, Friedrich Engels, lettre à Friedrich Albert Lange

"Le seul homme, nous dit Dominique Meeùs, à ma connaissance, qui sache assez de mathématiques et de philosophie pour faire cela est Marx. Je vous accorde bien volontiers évidemment qu’il y a des bêtises dans le détail de la philosophie de la nature, mais sa vraie philosophie de la nature se trouve dans la deuxième partie de la Logique, dans la théorie de l’Essence, qui est le véritable noyau de toute la doctrine. La théorie scientifique [naturwissenschaftlich] moderne de l’interaction des forces naturelles (Grove, Correlation of... [Lire la suite]
15 juin 2017

Algérie, après les élections, quelle vie pour les partis?

"Les clivages imposés par les années de terreur ont traversé et phagocyté les familles politiques. Dans un climat de guerre totale, la suspicion régnait en maîtresse dans les états-majors des partis. Les règlements de comptes, les exclusions, les coups d’Etat internes et les dissidences cycliques ont rythmé la vie partisane. De l’ex-parti unique sous feu Abdelhamid Mehri, qui avait tenté une émancipation de l’influence totale du pouvoir, à la mouvance démocratique en passant par les islamistes, aucun parti n’a échappé à cette logique... [Lire la suite]
15 mars 2017

Jérôme Debrune, Michéa et le capitalisme

« En réalité, nous dit Jérôme Debrune, toutes les critiques de Michéa à l’encontre du capitalisme néolibéral sont formulées au nom du passé. Aussi ne faut-il pas s’étonner de ses attaques répétées et quasi obsessionnelles contre le « pédagogisme », terme des plus flous qui lui permet par avance de disqualifier tous ceux et toutes celles qui seraient en désaccord avec lui, responsable à ses yeux d’avoir précipiter l’école dans les griffes du marché. Sous prétexte que le capitalisme ne s’était pas encore emparé de toute... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 07:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
24 février 2017

Shlomo Sand, " la fin de l'intellectuel français "

« Feuilleter, nous dit Shlomo Sand, les numéros de Charlie, de 2006 à 2015, provoque la stupéfaction. Bien que la place consacrée à l’islam n’y soit pas centrale, elle est cependant loin d’être marginale ; l’islam est bien plus qu’un « détail » dans l’existence hebdomadaire du journal. On en retire l’impression que, dès lors qu’il s’agit de l’islam, tous les freins sont levés : les musulmans sont toujours répugnants, repoussants et même, la plupart du temps, menaçants et dangereux. Les dessinateurs de Charlie raffolaient... [Lire la suite]