27 septembre 2017

Socialisme libertaire, Contre les ordonnances Macron

« Toutes les avancées sociales, indique l'article de Socialisme libertaire, que les travailleurs ont conquis depuis plus d’un siècle sont ainsi petit à petit diminuées. Les ordonnances Macron en généralisant l’inversion de la hiérarchie des normes (l’accord d’entreprise prévaut dans la majorité des cas sur la branche et dans certains cas l’accord d’entreprise prévaut sur le contrat de travail), en réduisant les instances de représentation du personnel, en simplifiant les procédures de licenciement, fragilisent gravement la... [Lire la suite]
05 septembre 2017

Emmanuel Dockès, travail, les ordonnances sont une marche de plus

« Si la dureté de ces réformes surprend, indique Emmanuel Dockès, leur orientation générale est en revanche sans originalité. Elle était attendue. Le droit du licenciement est réduit, mais il l’avait déjà été en 2013 (loi LSE) et 2016 (loi travail). La représentation du personnel est réduite, mais c’est dans la suite de la loi Rebsamen de 2015. La possibilité de briser des protections par convention collective est encore accrue – le recours aux contrats précaires pourra par exemple être généralisé, et l’essentiel du droit de la... [Lire la suite]
07 juin 2017

Voter...pour élire les gestionnaires du capitalisme !

"Mais Macron porte aussi un bilan personnel, qui lui est directement imputable, c’est notamment le CICE et la loi Macron, le CICE ayant permis de verser des milliards à des entreprises sans aucune contrepartie, dont par exemple plus de 3 milliards à la BNP Paribas, pratiquant pourtant l’exil fiscal comme les Panama Papers l’ont dévoilé. La loi Macron ayant affaibli les pouvoirs des Prud’hommes sensés lutter contre le non respect du droit du travail et ayant permis le travail le dimanche, soi disant sur la base du volontariat,... [Lire la suite]
02 septembre 2016

Caterpillar, on ferme un site, mais que font les bénéfices ?

« Au niveau de sa comptabilité mondiale, on peut constater qu’il y a une baisse du chiffre d’affaire de Caterpillar due à la crise, et donc de la production, mais en même temps une hausse continue des dividendes payés aux actionnaires, explique Germain Mugemangango. C’est ainsi qu’en 2014, cette multinationale a versé 1,4 milliard de dollars à ses actionnaires, pour annoncer ensuite le licenciement de 10 000 personnes dans le monde d’ici 2018. Bill Gates, un des actionnaires de Caterpillar, a par exemple reçu 30 millions de... [Lire la suite]