30 juillet 2017

Salim Lamrani, Che Guevara," le guérillero héroïque"

"En 1955, rappelle Salim Lamrani, Guevara rencontre Raúl Castro, récemment sorti de prison, avec lequel il se lie d’amitié. Peu après, il le présente à Fidel Castro. Ce dernier se souvient : « Le Che était de ceux pour qui tout le monde ressentait immédiatement de l’affection, à cause de sa simplicité, de son caractère, de son naturel, de son esprit de camaraderie, de sa personnalité, de son originalité. Il n’a pas fallu beaucoup de temps pour nous mettre d’accord et l’accepter dans notre expédition. […] Quand nous nous... [Lire la suite]
16 janvier 2017

Salim Lamrani, la propagande et les mensonges anticastristes

« Il faut savoir, indique Salim Lamrani, que des élections directes ont lieu à Cuba au niveau municipal, provincial et pour les législatives. Elles ont toutes lieu au scrutin universel et secret tous les deux ans et demi pour les élections municipales et tous les cinq ans pour les provinciales et les législatives. Le Parti communiste cubain, qui est le seul parti existant dans l’île, ne joue absolument aucun rôle électoral. La législation cubaine interdit au PCC de désigner les candidats. Ce sont les électeurs, au sein de leur... [Lire la suite]
06 janvier 2017

Salim Lamrani, la question des droits de l'homme à Cuba

«La comparaison des différents rapports d’Amnesty International, indique Salim Lamrani, apporte un éclairage significatif. Contre toute attente, Cuba présente un meilleur bilan que son principal détracteur, à savoir les Etats-Unis. Du côté de la France, les critiques émises par AI incitent à l’humilité. Ainsi, ni la France, ni les Etats-Unis, ne disposent de l’autorité morale nécessaire pour s’ériger en juge.Il est important de rappeler que les rapports d’Amnesty International n’évoquent aucunement le respect des droits économiques et... [Lire la suite]
08 décembre 2016

Salim Lamrani, Fidel Castro et le peuple cubain

 « L’erreur commise par nombre d’observateurs, dévoile Salim Lamrami, est de penser que le processus révolutionnaire cubain repose sur les épaules d’un seul homme, Fidel Castro. Or, la révolution a été édifiée par plusieurs générations de Cubains. Aujourd’hui, les institutions sont solides à Cuba et de nombreux cadres ont pris la relève à la suite du retrait progressif de la génération historique. Aucun cataclysme n’est survenu à Cuba après le retrait de Fidel Castro en 2006, car le peuple de l’île dispose d’un haut degré de... [Lire la suite]
17 mai 2016

Salim Lamrani, Israël-Palestine, seuls le dialogue et la négociation...

« Malgré les appels à un cessez-le-feu, rappelle Salim Lamrani, les Etats-Unis et l’Union européenne continuent de soutenir économiquement et militairement Israël, malgré ses violations réitérées du droit international et les crimes de guerre actuellement commis à Gaza. En revanche, l’Amérique latine a adopté une position différente en exigeant une cessation des hostilités, une levée du blocus et une reprise du dialogue entre les deux parties. Dans un communiqué commun, les Présidents du Brésil, de l’Argentine, de l’Uruguay et du... [Lire la suite]
06 mai 2016

CUBA, Salim Lamrani, un contexte international moins hostile

« Il est vrai, considère Salim Lamrani, que le retour de la droite au pouvoir dans certains pays n’est ni une bonne nouvelle pour les peuples ni pour Cuba. Néanmoins, aujourd’hui, Cuba dispose de partenaires solides et divers et a tissé des relations diplomatiques avec tous les pays au monde. Seuls Israël et le Maroc n’ont pas d’ambassade à La Havane. A l’évidence, le Venezuela est un partenaire stratégique pour Cuba dans la mesure où il s’agit de son premier allié commercial et politique. L’arrivée d’un éventuel gouvernement... [Lire la suite]
02 avril 2016

Salim Lamrani, Cuba / Etats-Unis, Aller vers une entente cordiale...

« De l’autre côté, nous dit le texte, se trouve Cuba, une petite nation de 11 millions d’habitants, avec ses vertus et ses limites, qui n’a jamais agressé les Etats-Unis, qui a toujours fait part de sa volonté d’entretenir de relations pacifiques avec tous les pays du monde, basées sur le droit international, et qui aspire à choisir sa propre voie et à édifier une société différente en respectant la volonté du peuple souverain. Ainsi, tout dépend de Washington. Si le Voisin du Nord accepte la réalité d’une Cuba différente,... [Lire la suite]