24 février 2017

Andreas Malm, que peut dire le marxisme des changements climatiques ?

« Encore une fois, indique Andreas Malm, la Chine est au cœur des phénomènes de bourses de carbone et de leurs dénonciations. Sur la période 1990-2008, 75 % de la croissance des émissions importées des pays développés (avec des obligations issues du protocole de Kyoto) émanent de la République Populaire de Chine. Lors son entrée dans l’OMC (organisation mondiale du commerce) en 2001, la Chine démantèle les dernières barrières à l’investissement, abolit les restrictions des propriétés étrangères, réduit les exigences de... [Lire la suite]