03 mars 2018

Halil Celik, Syrie, les contradictions entre états contre la paix

« La Russie, la Turquie et l'Iran sont actuellement dans une alliance tacite qui a marginalisé les États-Unis dans la plupart des négociations diplomatiques sur l'avenir de la Syrie, mais ils ont des intérêts distincts et pas nécessairement compatibles dans la région. Ayant donné son approbation à la poussée de la Turquie dans le nord de la Syrie, à condition que l'opération reste dans certaines limites et ne confronte pas les forces d'Assad, Moscou jouait sur les divisions entre les deux alliés de l'OTAN, Ankara et Washington... [Lire la suite]
15 février 2018

Nick Beams, Etats-Unis, en finir avec Bashar Al-Assad

« L'attaque turque, indique Nick Beams, a été menée sous le prétexte que le YPG est une organisation terroriste, liée aux forces séparatistes kurdes en Turquie même. Cette attaque est dans tous les sens profondément réactionnaire. Elle fait partie de la campagne menée par le régime du président turc Recep Tayyip Erdogan pour assurer sa position en tant que puissance clé dans la région, ainsi que pour écraser l'opposition interne. La classe ouvrière turque et internationale doit s'y opposer en tant que composante clé de la lutte... [Lire la suite]
01 février 2018

Pourquoi la Turquie combat-elle les Kurdes d'Afrine ?

« Washington, indique L'Orient-Le Jour, a soutenu militairement les Kurdes combattant l'EI à l'est de l'Euphrate mais, à l'ouest du fleuve, les peshmergas sont seuls. Omar Mahmoud, un civil originaire de Tal Tamr (nord-ouest de la Syrie), est indigné par le "silence américain" face à l'offensive turque. "Les Kurdes ont combattu Daech (acronyme arabe de l'EI, NDLR), pour défendre tout le monde, ils se coordonnaient avec la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis", a dit l'homme de 35 ans à l'AFP. "Maintenant les... [Lire la suite]
15 mai 2017

Michael Löwy, Kurdistan, une expérience inouïe

"Ce que tentent d’accomplir, nous dit Michael Löwy, ces révolutionnaires des cantons du nord de la Syrie est sans précédent : rassembler, par une auto-organisation communautaire d’en bas, les populations kurdes, arabes, assyriennes, yézidies, dans une confédération laïque, au-delà du sectarisme religieux et des haines nationalistes ; mettre l’écologie et le féminisme au cœur d’un projet anticapitaliste, antipatriarcal et anti-étatiste ; impulser l’égalité entre hommes et femmes par la coprésidence de toutes les... [Lire la suite]
15 mars 2017

Syrie, les accords entre Lafarge et EI

« L’enquête, nous dit l'article, révèle également que Lafarge négociait des accords pour la libre circulation de ses employés. Par exemple, en août 2014, le gestionnaire des risques pour Lafarge en Syrie explique dans un courriel cité également par Le Monde qu’il tente d’obtenir une autorisation auprès de l’EI pour que les employés puissent continuer à se rendre à l’usine. À cette date, Manbij est sous contrôle de l’EI et, alors que les affrontements entre les forces kurdes du YPG et de l’EI s’intensifient, Lafarge a... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 15:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , ,
03 décembre 2016

Mathilde Rouxel, l'histoire du peuple kurde

« Les années 1950-60, rappelle Mathilde Rouxel, sont cependant aussi les années de politisation des Kurdes, à nouveau opprimés en Iran dès 1953, en Irak dès 1958, en raison de changements de régime. Ils adoptent une idéologie marxiste-léniniste, les femmes, surtout chrétiennes, s’engagent dans la lutte. En 1975, Barzani, chef de file du mouvement indépendantiste en Irak, arrête cependant la lutte en 1975 pour éviter le massacre ; ce qui n’empêche pas la rébellion, quelques mois plus tard, de reprendre de plus belle. Dans les... [Lire la suite]
24 octobre 2016

Denis Collin, Syrie, un axe assez simple : le droit des peuples

« Notre axe, nous dit Denis Collin, devrait être assez simple : le droit des peuples, ce qui inclut le droit de se gouverner démocratiquement, et la défense de la paix. Le droit des peuples suppose donc la chute de la tyrannie de Bachar et le retrait de toutes les troupes étrangères de Syrie, la fin de toute aide aux groupes jihadistes. Cela pourrait s’accompagner de sanctions contre les États qui continueraient de s’immiscer dans les affaires syriennes et notamment des mesures contre l’Arabie Saoudite et la Turquie. Le... [Lire la suite]
20 octobre 2016

Occidentaux, Mossoul et Alep, même combat pour le pétrole !

« En Syrie et en Irak, précise James Cogan, les objectifs américains sont les mêmes : affirmer leur domination sur la région qui produit le plus de pétrole du monde. 20 000 soldats irakiens et 10 000 peshmergas kurdes donnent l’assaut sur Mossoul. Ils sont renforcés par quelque 6000 policiers irakiens ainsi que des milliers de soldats de milices chrétiennes, turkmènes et sunnites fidèles aux partis de confession chiite qui contrôlent le régime de Bagdad. En coulisses, l’armée américaine surveille et dirige l’assaut. Des chasseurs... [Lire la suite]
31 août 2016

Bruno Rieth, les guerres en Syrie

« Il n'y a pas une guerre mais des guerres en Syrie, nous dit Bruno Rieth. Celle contre Daech, celle contre Bachar al-Assad et celle entre groupes rebelles. Au bout de cinq longues années de guerre civile, le pays est devenu une véritable mosaïque de factions armées. Forces Kurdes, islamistes ou rebelles "modérés", les alliances se font et se défont au gré des agendas politiques et militaires des uns et des autres, du rapport de force en présence ou des enjeux locaux. Les ennemis d'hier peuvent se retrouver les amis du... [Lire la suite]
24 juillet 2016

Turquie, contre tout ce qui suspend droits et libertés démocratiques

« Et nous n’avons aucun doute, indique la Déclaration, sur le fait que Erdogan – qui assimile toute critique du régime au terrorisme et qui proclame que des universitaires, des journalistes, des fonctionnaires, des militants kurdes et des socialistes sont des putschistes qu’il faut faire arrêter – va utiliser la tentative du 15 juillet pour légitimer une attaque bien plus dure contre toute forme d’opposition. A moyen terme, nous pouvons être surs que le 15 juillet deviendra un des mythes fondateurs du régime – un coup d’État qui... [Lire la suite]