24 mai 2018

Pierre Kropotkine, le monde moderne et le communisme

« Nous maintenons aussi, indique Pierre Kropotkine, non seulement que le communisme serait l’état de société le plus enviable et le plus juste, mais encore que c’est vers le communisme, le libre communisme, que tend le monde moderne, malgré les apparences contraires qu’on pourrait induire du développement de l’individualisme, et dans lesquelles nous ne voyons que des efforts de l’individu, pour résister à la domination de plus en plus envahissante de l’État et du Capital. Mais l’histoire ne nous montre-t-elle pas aussi, à côté de... [Lire la suite]
19 septembre 2017

Anarchie, Le discours individualiste séduit les jeunes femmes

« De nombreuses femmes, indique l'article, adhèrent au discours individualiste et prennent part au mouvement des causeries. Il est bien difficile d’avancer des chiffres car les anarchistes ne tiennent évidemment pas de registre d’adhérents : ils forment une constellation aux contours mouvants. Mais tous les rapports de police attestent de leur présence aux réunions et s’en étonnent parfois tandis que des clichés pris lors des balades dominicales par les individualistes eux-mêmes nous les montrent nombreuses. Presque toutes... [Lire la suite]
06 août 2017

Max Stirner, de l'anarchisme au socialisme

"Cette oeuvre, nous dit l'article,  divise profondément l’anarchisme du socialisme par la suite. Il influe à la fois les uns et les autres en les obligeant, vu son succès immédiat même s’il est éphémère, à se positionner par rapport à cet individualisme parfait. Il est considéré par les marxistes, à commencer par Karl MARX (qui le critique de manière serrée dans les trois quarts de L’idéologie allemande), comme le chantre de l’envers de l’esprit collectif, et il leur permet, quasiment en ricochet, d’approfondir leur propre... [Lire la suite]
11 juin 2017

Daniel Colson et Malatesta

"L’un des grands intérêts de la démarche de Colson est d’établir les continuités entre les théoriciens anarchistes sur le plan philosophique, au-delà des divergences qui peuvent êtres liées à des questions datées de tactique ou de stratégie, mais aussi les prolongements avec des penseurs plus récents dont la réflexion fait sens avec l’anarchie, avec eux ou malgré eux. Pour aller plus loin encore, plusieurs passages appellent à une lecture de Georges Palante, notamment sa Sensibilité individualiste (1909), chapitre «... [Lire la suite]
17 février 2017

Francis Arzalier, partis politiques, un " grand remplacement "

« Vis-à-vis des partis politiques constitués depuis le XIXe siècle, nous dit Francis Arzalier, semble s’esquisser en France un « grand remplacement », tel que les xénophobes le proclament sur le plan démographique. Les générations actuelles, imprégnées d’individualisme, répugnent à la discipline d’une organisation au service de leurs convictions, même s’ils en professent autant qu’auparavant. Tous les partis, syndicats, ONG, ont du mal à renouveler leurs militants. L’engagement, méfiant, se limite souvent... [Lire la suite]
16 décembre 2016

Olivier Perriraz, que faire de l'élection présidentielle ?

« La cinquième République nous a corrompu, pense Olivier Perriraz. Elle nous a progressivement poussé vers l’abîme d’une monarchie présidentielle qui valorise les égos de personnages de plus en plus en plus douteux, avides de pouvoir et de moins en moins soucieux de l’esprit collectif. Les lobbies font désormais la politique alors que la confiance du Peuple se traduit par une abstention record. Le capitalisme a réussi une forme de corruption du Peuple, par le crédit rendu facile, par l'illusion de la propriété, de la petite auto,... [Lire la suite]
23 janvier 2016

Frédéric Lebaron, Intellectuels, crise politique et organisationnelle

"La crise des intellectuels est aussi, ne l’oublions pas, une crise politique et organisationnelle. Face à la faiblesse des organisations politiques, syndicales, associatives, militantes en général, en France tout particulièrement, l’engagement signifie aujourd’hui une implication – il est vrai plus « ascétique » qu’« hédoniste » – dans les enjeux collectifs et démocratiques à tous les niveaux. Elle ne peut prendre tout son sens qu’au nom des valeurs universalistes évoquées à l’instant, mais... [Lire la suite]
15 janvier 2016

David Bollier, les communs, une critique pénétrante du marché/Etat

« Les communs, indique David Bollier, offrent une critique pénétrante de ce que j’appelle le Marché/État – l’alliance étroite entre grandes entreprises et gouvernements qui est responsable de tant de problèmes, depuis le réchauffement climatique jusqu’à la montée des inégalités en passant par l’autoritarisme et la répression. Mais davantage qu’une critique, les communs proposent une vision : le moyen d’imaginer et de mettre en œuvre des alternatives effectives, en puisant dans une histoire et des traditions très riches, des... [Lire la suite]