05 août 2018

Clément Homs, Démocratisme radical et apologie du tabassage démocratique à gauche

« Cette idée de la fin du capitalisme démocratique, indique Clément Homs, effleure aujourd’hui dans l’opinion publique, les luttes et la presse. Il y a le sentiment que le capitalisme et la démocratie semblaient, il y a encore quelques années, faire bon ménage. On se rappelle après la chute du mur, que Francis Fukuyama prophétisait que ce capitalisme démocratique allait constituer rien de moins que la « fin de l’histoire ». Aujourd’hui, même la presse bourgeoise semble avoir dessaoulée et a fini par... [Lire la suite]
28 avril 2018

Avec Macron, le capital a tous les pouvoirs

« Aujourd’hui, indique le rapport, la propagande capitaliste nous sert  avec force la soupe de la collaboration de classe : les médias dans leur rôle de larbins au service du pouvoir, les dirigeants politiques de tout bord, certains responsables syndicaux qui se revendiquent « réformistes », en sont les porteurs. Traduction verbale : les salariés deviennent des collaborateurs, le salaire devient pouvoir d’achat intéressement et participation, les usagers des services publics des clients, le capitalisme devient libéralisme... [Lire la suite]
17 janvier 2018

Simone Weil, la contradiction évidente, éclatante, entre la méthode d’analyse de Marx et ses conclusions

« Rien ne permet non plus d’affirmer, indique Simone Weil, aux ouvriers qu’ils ont une mission, une « tâche historique », comme disait Marx, qu’il leur incombe de sauver l’univers. Il n’y a aucune raison de leur supposer une pareille mission plutôt qu’aux esclaves de l’antiquité ou aux serfs du moyen âge. Comme les esclaves, comme les serfs, ils sont malheureux, injustement malheureux ; il est bon qu’ils se défendent, il serait beau qu’ils se libèrent ; il n’y a rien à en dire de plus. Ces illusions qu’on leur prodigue, dans un... [Lire la suite]
29 septembre 2017

Friedrich Nietzsche , L'homme fort, le surhomme.

« Ainsi, indique l'article, pour Nietzsche, la philosophie se doit d'être remise en cause, puissance critique. Elle remet en cause les illusions des valeurs traditionnelles dont il pense qu'elles nient l'homme. Devenir un surhomme, c'est renoncer à ces valeurs négatives, les surmonter au profit de nouvelles valeurs positives, créatrices, valeurs dont il annonce l'Aurore. Tout aussi bien, le surhomme n'est pas un être mais peut devenir un peuple: " Solitaires d'aujourd'hui, vous qui vivez à part, vous serez un jour... [Lire la suite]
09 juin 2017

Elections, vers la réhabilitation des maîtres de droit divin?

"Le scrutin législatif, nous dit Habib Abba-Sidick, doit être en adéquation avec les pronostics des instituts d’études. Dans ces conditions, il n’est nullement besoin de se hâter, chaque chose surviendra après les législatives et vous maudirez le jour où vous avez célébré ce président que le monde nous envie.Vos illusions seront dissoutes par la brutalité de la réalité, vos droits auront été remisés aux cabinets des curiosités, aucun ouvrage ne vous en relatera la teneur, car tout doit disparaître, l’ordre facho-libéral n’accepte... [Lire la suite]
01 janvier 2017

La Révolution : commencer par détruire l'appareil d'Etat bourgeois

« Pour les marxistes, indique Marx, la classe ouvrière est la classe porteuse de la révolution communiste internationale. Mais la classe ouvrière ne possède pas pour autant une somme de recettes à appliquer qui lui permettrait de construire la nouvelle société par “décret” au lendemain de la révolution. La société, telle qu’elle émerge des entrailles du passé, ne peut être immédiatement transformée en une société harmonieuse et sans classe, à moins d’avoir des illusions sur la possibilité d’une sorte de conversion religieuse... [Lire la suite]
22 octobre 2016

Etats-Unis, tentatives de construction d'un parti ouvrier

« Avec le développement, indique le texte, de la Grande dépression qui suivit la crise de 1929, et constitua la crise la plus grave qu’avait connue le capitalisme jusque-là, le nombre de chômeurs, de sans-abri, d’affamés et de miséreux explosa. La classe ouvrière, qui avait été battue et démoralisée durant la décennie précédente, réagit lentement, comme un volcan endormi. Mais quand elle finit par se réveiller, elle déclencha une mobilisation de masse, tout spécialement chez les ouvriers non qualifiés, cette partie considérable... [Lire la suite]
27 mars 2016

Daniel Bensaïd, Philippe Corcuff, " Soyons réalistes, demandons l'impossible ".

"Avec son temps et à contretemps : ce double défi, nous disent Daniel Bensaïd et Philippe Corcuff, perturbe donc nos visions trop bien rangées du monde en cases étanches, celles du passé et de l’avenir, de la tradition et de l’émancipation, comme on vient de le voir, mais celles également du réel, du possible et de l’impossible. « Soyons réalistes, demandons l’impossible » : ce slogan de mai 1968, débarrassé de certaines illusions gauchistes, pourrait incarner un nouveau réalisme. à mille lieues du sens étriqué de... [Lire la suite]
13 décembre 2015

Pourrait-il y avoir une démocratie avec le capitalisme ?

« Être abstentionniste, nous dit l'auteur, ce n’est pas seulement reconnaître l’évidence de l’inutilité du vote, c’est surtout accepter d’en assumer pleinement les conséquences. L’effondrement des illusions démocratiques effraie les classes moyennes qui n’arrivent pas à se reconnaître pour ce qu’elles sont vraiment dans le système capitaliste : un segment du prolétariat, c’est-à-dire de la classe exploitée. Les classes moyennes aimeraient que, dans le système de représentation politique comme ailleurs, tout continue comme avant,... [Lire la suite]
07 décembre 2015

Ernst Lohoff, la profonde illusion du nationalisme économique

« Pour rester sur le terrain français, constate Ernst Lohoff, de Marine Le Pen et sa « préférence nationale », à François Bayrou et son « produire français », en passant par Arnaud Montebourg et sa posture sur la « réindustrialisation » et la « démondialisation », partout le nationalisme économique apparait comme une posture facile et une « solution » pour l'administration impossible de la crise de la valorisation. Et partout il constitue une profonde illusion, une limite pour ce qui serait de prendre le... [Lire la suite]