25 mars 2018

Michel Loetscher, Il signait ses livres B. Traven ou Hal Croves

« C’était un écrivain à succès, nous dit Michel Loetscher, qui refusait la célébrité et rejetait « l’industrie de la gloire ». Il « avait construit sa vie de façon à rendre sa biographie impossible », multipliant les mensonges, les fausses pistes et les fausses identités. Ses romans étaient traduits dans le monde entier et adaptés au cinéma, mais personne ne savait « à quoi ressemblait le type derrière la machine à écrire ». Pour lui, « l’histoire individuelle n’a d’importance qu’à partir du... [Lire la suite]
20 janvier 2018

Mathieu Dejean, Daniel Bensaïd et la laïcité

« Le militant impénitent de l’égalité, indique Mathieu Dejean, tire alors la sonnette d’alarme, exhortant ses camarades à ne pas tomber dans le piège identitaire, et répondant de manière posthume aux tenants d’une gauche dite « laïcarde » qui a subordonné le clivage de classe à un clivage culturel : « Si les rapports de classe venaient à se dissoudre pour de bon, ne resteraient que l’escalade des clochers et des chapelles, que l’affrontement des identités exclusives, et la guerre de tous contre tous. À vouloir... [Lire la suite]
07 septembre 2016

Pierre Stambul, le sionisme est une théorie de la séparation

« Le sionisme, indique Pierre Stambul, est une idéologie. C’est une théorie de la séparation qui considère que Juifs et non Juifs ne peuvent pas vivre ensemble. C’est un colonialisme qui vise à expulser le peuple autochtone (les Palestiniens). C’est un nationalisme qui a inventé le peuple, la langue, la terre. C’est une gigantesque manipulation de l’histoire, de la mémoire et des identités juives. Pour les sionistes, les Juifs ont vécu 2000 ans en exil et retournent dans leur pays. Cette histoire est entièrement inventée.La... [Lire la suite]
07 juillet 2015

L'identité ouvrière fait toujours peur au capitalisme !

« La raison en est que, nous dit le texte, malgré tout ce qu’on a voulu nous faire croire, le terme «  ouvrier  » n’a pas simplement un contenu comptable, économique ou sociologique. Il a une signification historique et psychologique qui permet la structuration d’une culture de lutte collective et offre par conséquent le levier d’une action puissante. Là où le mot «  salarié  » n’évoque que le rapport de production autour d’une variable d’ajustement, celui «  d’ouvrier  » ajoute le poids de... [Lire la suite]