30 septembre 2018

Serge Per­raud, Jean-Pierre Boudine et la fragilité de notre société

« Jean-Pierre Bou­dine, indique Serge Perraud, pro­pose une solu­tion très per­ti­nente au para­doxe du mathé­ma­ti­cien ita­lien. Elle a le mérite d’expliquer pour­quoi, bien qu’il ne soit pas pen­sable que le “phé­no­mène” humain soit unique dans toute la galaxie, les ren­contres ne se font pas. Ce roman est com­plété par une remar­quable post­face de Jean-Marc Levy-Leblond, phy­si­cien. Jean-Pierre Bou­dine, à tra­vers ce roman pas­sion­nant, argu­menté, docu­menté, d’une forte cohé­rence dans le dérou­le­ment,... [Lire la suite]
23 mai 2018

Terminator, l'histoire d'un monde qui en arrive à la fin des temps

« Le destin, indique l'auteur de l'article, le déterminisme et l'autonomisation humaine sont les principaux thèmes de l'histoire, avec la capacité d'un homme à modifier l'avenir d'une race entière à la pointe de son exploration. John Connor est investi d'une responsabilité inimaginable qui détermine l'avenir de chacun, avec la capacité de modifier la vie de chaque humain né sur ses traces, un peu comme son homologue biblique. Il montre l'humanité survivant contre l'assaut du produit de sa propre invention... » ... [Lire la suite]
03 décembre 2017

Christine Gillard, hommes, femmes, nous sommes des êtres humains

« Une fois ce constat établi, nous dit Christine Gillard il me paraît important de trouver des pistes de remédiation. De mon point de vue il faut penser l’humanité comme étant une, c’est-à-dire sans tenir compte du sexe. Nous sommes des êtres humains avant d’être une femme ou un homme. Pourquoi existe-t-il une case sexe à cocher dans la plupart des documents? Ni féminin, ni masculin, mais humain. Ce n’est pas facile ; je me heurte souvent à l’incompréhension de mes proches ou de mes interlocuteurs lorsque je dis n’être ni... [Lire la suite]
30 octobre 2017

Quentin Ravelli, le droit des brevets et le traitement des malades

« On rappelle, nous dit l'article, ce que c’était. À la fin des années 1990, l’Afrique du Sud paie un lourd tribut au Sida. Le pays de Nelson Mandela inscrit alors, dans sa loi, la possibilité d’importer des médicaments à moindre coût, de produire des génériques, en contournant le droit des brevets. Mais 39 groupes pharmaceutiques portent plainte, sûrs de leur bon droit. Ils reçoivent d’ailleurs le soutien du gouvernement américain et de la Commission européenne : la propriété (intellectuelle, ici) d’abord ! Et tant pis pour les... [Lire la suite]
02 septembre 2017

Akram Belkaïd, Algérie, cinquante années d'indépendance

« Il s'agit visiblement pour l'auteur d'entamer un dialogue, de tenter de comprendre l'autre dans sa différence, d'accepter qu'il puisse détenir une part de cette vérité vers laquelle il tend (attitude en parfait accord avec les deux citations de Cheikh Hasan al-'Attâr et Pierre Claverie placées en exergue du livre). Voulant aussi comprendre ses compatriotes algériens, il interroge abondamment tous ceux qui croisent sa route. Et il confronte chaque membre du groupe, à commencer par lui-même, à cette diversité de points de vue qui... [Lire la suite]
23 mars 2017

Camille Loty Malebranche, la philosophie, le philosophe

« La philosophie, nous dit Camille Loty Malebranche, est une discipline cognitive que n’importe qui peut apprendre par des recherches en solitaire ou à l’école. En cela, elle se compare à toute autre discipline de connaissance. D’où, connaître les courants de la philosophie, l’histoire des philosophes et de leurs œuvres voire approfondir les travaux des philosophes, constitue un travail d’érudit ou de spécialiste de la discipline philosophique comme scolaire mais pas une démarche de philosophe. Le philosophe est celui qui... [Lire la suite]
16 mars 2017

Camille Loty Malebranche, l'ordre idéologique capitaliste crée une compétition

« Hélas!, nous dit Camille Loty Malebranche, l’utile s’est confondu au rentable dans la société de consommation qui en étend le sens jusqu’aux symboles de classe par le rôle assigné aux objets! Une société si tarée qu’elle orchestre la consumation de l’humain par la consommation au feu dévorant des biens et services en coiffant l’utilité effective des choses par les signes artificiels d’appartenance à des classes ou des castes! L’homme doit transcender l’utile en le circonscrivant dans sa nature utilitaire pour ne pas tomber dans... [Lire la suite]
11 mars 2017

Les "vrais" boulots de merde, ceux du bas de l'échelle sociale

« L’obsession pour la réduction des effectifs est un drame, nous dit l'interview. Tout le monde semble s’accorder pour dire qu’il est important de réduire le chômage. C’est constamment dans la bouche des responsables politiques. Mais la phrase d’après, c’est : « Je m’engage à virer 500 000 fonctionnaires ». Parce qu’ils n’arrivent pas à se figurer que des métiers qui ne dégagent pas de marge financière puissent néanmoins être utiles. Tout doit être « rentable ». Nous payons des années de convergence... [Lire la suite]
08 janvier 2017

Chems Eddine Chitour, l'humanité est-elle déréglée ?

« Et si les rides, nous dit Chems Eddine Chitour, les cheveux gris et les problèmes qui accompagnent le vieillissement n’étaient plus qu’un lointain souvenir dans quelques années? Pour ces scientifiques, cela ne fait aucun doute: le processus du vieillissement peut être réversible. Une nouvelle étude a été publiée ce jeudi 15 décembre 2016 dans les lignes de la revue scientifique Cell. L’équipe à l’origine de cette étude a montré qu’une nouvelle forme de thérapie génique pouvait produire un effet de rajeunissement chez la souris.... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 07:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,
14 août 2016

La pensée marxiste et l'humanisme

« L’ancien humanisme, indique le texte, encore présent dans la pensée marxiste, avait conçu le travail comme le propre de l’homme, et la machine n’était pas considérée comme pouvant devenir le travailleur ou le « porteur d’outils ». Elle n’était pas vue comme le nouvel individu technique. Plus généralement la technique était seulement pensée comme un ensemble de moyens pour l’usage humain. Dès lors, dans les sociétés marxistes tout autant que dans les sociétés capitalistes, le devenir-industriel du... [Lire la suite]