26 septembre 2018

Elisabeth Lévy, un principe politique : « Interdit d'interdire »

« Je déteste les listes noires, indique Elisabeth Lévy, et je me suis assez insurgée contre celles de la gauche pour ne pas céder à mon tour à cette passion désolante et si répandue. Il aurait été bien plus grave pour une émission culturelle de n'inviter que des gens fréquentables ou jugés tels - et par qui, d'ailleurs? Si cela avait été le cas, vous n'auriez jamais vu Eric Zemmour à CSOJ et probablement pas votre servante. Cela dit, bien sûr qu'il y a des limites, mais à mon avis, il faut aller le plus loin possible, quitte à se... [Lire la suite]
16 mars 2018

Czeslawa, une ado tuée à Auschwitz

« Le drame, nous dit Axel Leclercq, avec ces meurtres de masse, c’est qu’on a tendance à les oublier. Des meurtres de masse, il y en a eu avant la Seconde Guerre mondiale, il y en a eu après, et il en existe encore aujourd’hui (les Rohingyas). L’humanité a cette triste faculté à toujours répéter les mêmes horreurs. D’où l’intérêt de ce type de démarche. Histoire de ne jamais oublier qu’on parle de choses très concrètes, très réelles, et jamais très loin, ni dans l’espace, ni dans le temps... » Reprenons la lecture du drame... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 13:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , ,
26 février 2018

Michel Raimbaud, Syrie, des agresseurs sans foi ni loi

« Il ne sert à rien, considère Michel Raimbaud, d’invoquer les valeurs de la morale, naturelle ou religieuse, le droit international et la légalité onusienne, voire la simple décence, face à des agresseurs sans foi ni loi. On ne peut attendre d’Etats qui s’érigent en gendarmes de la planète tout en se comportant comme des régimes voyous une quelconque logique. Il est paradoxal, après tout ce temps, ces horreurs, ces massacres, ces actes de sauvagerie, cette barbarie, que l’on trouve encore dans le grand Occident... [Lire la suite]
15 novembre 2016

Le film de Mel Gibson, Desmond Doss, une belle leçon d'humanité

« La leçon est plus élevée : Desmond Doss a accepté d’aller jusqu’au sacrifice de ses propres convictions, non par faiblesse ni par compromission, mais pour accomplir plus pleinement encore sa mission de secours auprès des hommes qu’il avait choisi d’accompagner. Belle leçon d’humanité au milieu des horreurs de la guerre ! Plus encore, grande leçon de comportement moral ! C’est-à-dire de recherche du bien possible à faire, là où l’on se trouve, au moment présent. Et la détermination des actes bons à poser... [Lire la suite]