05 octobre 2018

Chakib Ararou, Wilfred Thesiger, Le Désert des Déserts

« Reconnaissons, indique Chakib Ararou, à l’ouvrage un premier mérite : celui de s’intéresser en profondeur aux hommes qui traversaient ces déserts, et dont le mode de vie est le véritable exploit humain, n’en déplaise à la couverture de l’ouvrage qui réserve ce titre de gloire à l’expédition de l’auteur. Thesiger n’est plus de l’espèce d’hommes qui font des lieux qu’ils visitent le théâtre peuplé de figurants de leur propre vanité : si ses jugements, on le verra, peuvent susciter la critique voire l’agacement, on ne... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 06:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
25 septembre 2018

Frédérick Genevée, préface de la FRANCE ROUGE

« En tant que responsable des archives du PCF, indique Frédérick Genevée, j’ai répondu positivement à la sollicitation de l’éditeur et de l’auteur. Mais nous avons convenu d’un principe fort. Il s’agissait de leur livre et non de celui du PCF. Simplement parce que le PCF récuse toute forme d’histoire officielle et même institutionnelle. Bruno Fuligni est donc le seul auteur de cet ouvrage. Mon rôle s’est limité à lui permettre d’accéder aux documents conservés aux archives départementales de la Seine-Saint-Denis ou au siège... [Lire la suite]
17 août 2018

Jean-Pierre Lefebvre, les gratte-ciel et le culte malade du profit

« L’activité du cerveau des banquiers, indique Jean-Pierre Lefebvre, est limitée à une seule opération : l’addition des profits. Celui des gros cabinets d’architecte, à l’empilement similaire de boîtes toutes pareilles, négligeant le foisonnement extraordinaire de la créativité humaine.  La mère nature n’a jamais en trois milliards d’années, construit de gratte-ciel ! Il a fallu les hommes et leur culte malade du profit. Il y a un amalgame publicitaire insupportable à mélanger les légitimes soucis écologiques des... [Lire la suite]
09 août 2018

Michel Husson, le chômage est-il une fatalité ?

« C’est en 1929, indique Michel Husson, qu’un économiste propose de changer radicalement de point de vue : « L’idée qu’il existerait une loi naturelle empêchant les hommes d’avoir un emploi, qu’il serait « imprudent » d’employer des hommes et qu’il serait financièrement « sain » de maintenir un dixième de la population dans l’oisiveté pour une durée indéterminée, est d’une incroyable absurdité. Personne ne saurait y croire s’il n’avait pas eu la tête bourrée de sornettes pendant des années ». Et... [Lire la suite]
12 juin 2018

Bill Bonner, l'intermédiaire entre les dieux et les hommes

« Les autorités, indique Bill Bonner, ont le pouvoir de contraindre. C’est-à-dire qu’elles ont des armes… et les utiliser ne les dérange pas. Les marchés n’aiment pas qu’on leur dise quoi faire. Quand on les brutalise, ils le prennent mal. Ils dissimulent. Ils mentent. Ils feintent et reviennent sur leurs pas pour asséner un bon coup de pied dans l’arrière-train de la brute. En d’autres termes, même avec un canon contre la tempe, ils font ce qu’ils sont censés faire. Ils font l’intermédiaire entre les dieux et les hommes, entre... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 04:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , , ,
18 avril 2018

Wikipedia, Alexis de Tocqueville

« Dans ses Souvenirs, indique Wikipedia,  il rappelle le discours qu’il tint devant les députés le 29 janvier 1848 afin de les alerter sur le climat délétère : « Est-ce que vous ne ressentez pas, par une sorte d'intuition instinctive qui ne peut pas s'analyser, mais qui est certaine, que le sol tremble de nouveau en Europe ? Est-ce que vous ne sentez pas... que dirais-je ?... un vent de révolution qui est dans l'air ? […] Je parle ici sans amertume, je vous parle, je crois, même sans esprit de... [Lire la suite]
07 avril 2018

Alain Gresh, Claude Askolovitch, ces mal-aimés les musulmans

« Askolovtich, indique Alain Gresh, lui, dresse le portrait d’hommes (surtout des hommes) qui prient cinq fois par jour, respectent scrupuleusement les prescriptions les plus rigoureuses de leur religion. En bref, il parle de ceux que nous ne voyons pas. Parmi d’autres, il nous fait découvrir Nabil Ennasri, spécialiste de relations internationales, écologiste et de gauche, mais qui rejette le mariage pour tous ; Adham Kehmour, musulman salafi dont le grand-père est mort pour la France et qui explique qu’il sait ce que... [Lire la suite]
10 mars 2018

Etienne de Senancour dans un hommage à Roger Garaudy

« Ce qui caractérise surtout le vrai sage, c’est un sentiment profond d’ordre et d’harmonie. Toute erreur lui est pénible, tout mal l’afflige, toute injustice l’indigne ; partout où l’humanité souffre, il la défend ; il la venge partout où elle est opprimée. Sensible, généreux, impartial (…), ami des hommes, sectateur du vrai et du beau, prêt à s’immoler au bien public, il est le plus utile et le plus sublime des héros, le bienfaiteur de l’humanité, l’organe particulier de l’ordre universel, le plus grand des hommes. » (Étienne de... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 11:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,
08 mars 2018

Robespierre, la souveraineté du peuple

« Les hommes, interroge Robespierre, sont-ils égaux en droits, lorsque les uns jouissant exclusivement de la faculté de pouvoir être élus membres du corps législatif, ou des autres établissements publics, les autres de celle de les nommer seulement, les autres restent privés en même temps de tous ces droits ? Non ; telles sont cependant les monstrueuses différences qu'établissent entre eux les décrets qui rendent un citoyen actif ou passif, moitié actif, ou moitié passif, suivant les divers degrés de fortune qui lui permettent de... [Lire la suite]
20 février 2018

Bernard Lavallé, Amérique, une christianisation opérée à la période coloniale.

« Le problème, indique Bernard Lavallé, n’était pas celui de l’humanité des Indiens, une affaire décidée depuis longtemps : c’étaient des hommes, donc ils avaient une âme. Le problème était ailleurs. Pour nous, aujourd’hui, l’humanité ne se divise pas. À l’époque, où la hiérarchisation sociale était très prégnante, Sepúlveda ne niait pas que les Indiens soient des hommes, mais il les pensait moins hommes que les Européens. Au contraire, Las Casas ne voyait entre Indiens et Européens aucune différence. La question peut se... [Lire la suite]