15 octobre 2018

L'Obs, Ilan Halimi torturé à mort par le "gang des barbares" parce que juif

« Ilan, indique l'article, fut transporté dans le coffre d'une voiture jusque dans un petit bois, tels ces juifs d'Europe de l'Est assassinés loin des villes par les Einzatgruppen. Il fut conduit dans le petit bois délimitant les communes de Sainte-Geneviève-des-Bois et de Villemoisson-sur-Orge. Le ravisseur avait choisi de le jeter là, tout nu dans cette nuit noire et glaciale, lorsqu'il s'aperçut qu'Ilan avait ôté le bandeau qui lui barrait la vue. Mon fils le regardait droit dans les yeux. Mon fils savait qu'il allait mourir,... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 01:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
01 septembre 2018

Manuel Valls d’un pays à l’autre

Il est très grave que quelqu’un qui a été il y a peu Ministre de l’Intérieur puis longtemps Premier ministre de la France – se permettant une attitude autoritaire et arbitraire (dissolution infondée de mouvements patriotes) – change si vite et si facilement de pays d’élection. Le personnel politique et médiatique ne s’en offusque guère, se contentant de railler parfois les ambitions un peu irréalistes de Valls. Pourtant, qu’un homme ayant occupé de si hautes fonctions, possédant des informations sensibles sur l’état et... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 10:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
28 août 2018

Jacques Ellul, La parole est expression de ma liberté, suppose la liberté...

« Il n’entre pas dans mes ambitions, indique l'auteur, de paraphraser ici un ouvrage aussi dense que La Parole humiliée. Le constat est néanmoins accablant : nous vivons une ère sans précédent (et le livre date de 1978, que dirait-il aujourd’hui !) dans laquelle la parole, qui a été de tout temps l’instance privilégiée de l’homme pour communiquer dans un cadre de liberté et de respect de l’autre, est remplacée par l’image, puissance aliénante, univoque, stérilisante, et en définitive creuse. Deux causes à cette... [Lire la suite]
14 août 2018

Frédéric Glorieux, Macron, pourquoi le dire au sommet de l'Etat ?

« Nos présidents précédents, indique Frédéric Glorieux, avaient des maîtresses, puis divorcèrent, puis eurent des histoires entre célibataires. Nous sommes passés dans une autre époque. Le couple présidentiel présente toutes les apparences de la fidélité, mais pas de la satisfaction sexuelle conjugale, si bien que tous les vices leur sont prêtés. Entendons-nous, ils font ce qu'ils veulent, peu importe, mais ce qui est montré publiquement est politique. Lors de sa provocation du 27 juillet auprès de ses députés, Emmanuel Macron... [Lire la suite]
25 juillet 2018

Mathieu Menghini, le temps d’un retour au natif de Trêves est peut-être venu

« Mais Marx, indique Mathieu Menghini, va plus loin dans la critique des droits libéraux. Il dénonce la mystification à l’œuvre dans l’articulation des droits de l’Homme et du citoyen: avec les droits du citoyen, «l’Etat supprime (…) les différences de naissance, de condition, de culture et de profession» en soutenant que «chaque membre du peuple participe selon une mesure égale à la souveraineté du peuple» (in La Question juive) tandis qu’avec les droits de l’Homme (droits que le théoricien Franz Neumann nomme personnels et... [Lire la suite]
11 juin 2018

A propos du renouvellement prochain de la CNCDH

A propos du renouvellement prochain de la CNCDH Le Mouvement contre le Racisme et pour l'Amitié entre les Peuples, réuni en congrès le 10 juin 2018, tient à réaffirmer son attachement à la Commission Nationale Consultative des Droits de l'Homme à l'approche de la fin de son mandat en cours (novembre 2015 à novembre 2018). A l’issue du renouvellement qui va intervenir, elle doit poursuivre en toute indépendance, dans le respect de la pluralité de composantes qui fait sa richesse et son efficacité, son travail d'analyse pour la... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 14:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
21 mai 2018

Carl Schmitt, science de l'histoire, sphère politique et théologie...

« Nous sommes englués jusqu'au cou, indique l'article de présentation, dans des affaires humaines qui n'ont plus dignité ni grandeur depuis bien des lustres, et c'est peut-être bien l'une des raisons qui devraient nous pousser, alors que nous vivons à l'ère de la sécularisation inquiète après qu'elle a été triomphante, à lire et relire Carl Schmitt qui, pour paraphraser Jean-Claude Monod, a réalisé la prouesse intellectuelle de penser l'articulation entre une science de l'histoire ayant pris acte du retrait de la théologie comme... [Lire la suite]
15 mai 2018

Gideon Levy, George Habache et ses contradictions dans le conflit Palestine-Israël

« Galia, indique Gideon Levy, présente une mine d’informations, avec près de mille notes de bas de page, sur le parcours politique de Habache, un homme considéré comme dogmatique même s’il a opéré un certain nombre de renversements idéologiques dans sa vie. Si cela est du dogmatisme, qu’est-ce que du pragmatisme ? Le dogmatique Habache est passé par plus de changements idéologiques que n’importe quel Israélien qui s’en tient au récit sioniste et ne bouge pas d’un pouce, et qui, bien sûr, n’est pas considéré comme dogmatique.... [Lire la suite]
10 mai 2018

Wikipedia, Paul Laurent

« De 1976 à 1985, indique l'article, il est « responsable à l'organisation » au sein du parti dirigé par Georges Marchais, en devenant ainsi le no 2. Il réalise à ce titre plusieurs propositions visant à perfectionner la démocratie du PCF et, en particulier, à mettre en place des tribunes de discussion en dehors des congrès et à assouplir les règles d'éligibilité. Il est considéré comme un « homme tranquille », à l'élocution posée, presque lente. Il est le père de Pierre... [Lire la suite]
06 mai 2018

Nat Parry, Etats-Unis, quand Wilson...

« Wilson, indique Nat Parry, avait vu dans la Première guerre mondiale la preuve que le vieux système international établi par les Européens avait échoué à garantir la sécurité et la stabilité nécessaires, et cherchait à remplacer la vieille diplomatie par une nouvelle, fondée sur la coopération, la communication, le libéralisme et la démocratie. S’exprimant sur ce sujet durant sa présidence, il défendit constamment les droits de l’homme et le principe d’auto-détermination.« Ne vous arrêtez-vous jamais pour méditer sur ce que... [Lire la suite]