17 juillet 2017

Septembre 2015, Macron en Israël

"Mais qu’est-ce qu’il leur prend, disait l'AFPS, à nos dirigeants, lorsqu’ils sont en visite en Israël ? L’an dernier, c’est François Hollande qui déclarait son amour à Benyamin Netanyahou, criminel de guerre. Et cette fois, c’est Emmanuel Macron qui, tout en dépassant allègrement ses compétences de ministre de l’économie, en arrive à dire que le boycott d’Israël est illégal et à encourager l’émigration de citoyens français juifs en Israël. Leurs hôtes israéliens les ont-ils dopés aux euphorisants ? Ont-ils décidé la... [Lire la suite]
01 juillet 2017

Emmanuel Macron , ses origines et soutiens politiques

« D‘autres influences ou protections importantes de Macron ont été le lobbyiste Alain Minc ; Serge Weinberg, l‘actuel PDG de Sanofi, lié par sa femme à la Banque Lazare où elle s‘occupe des fusions acquisitions ; ou encore Francois Henrot, un banquier d‘affaire au parcours similaire à Macron et bras droit de David de Rothschild à la banque d’affaires Rothschild. Henrot est aussi membre de la French american foundation fondée par Gerald Ford et Valéry Giscard d‘Estaing.De cette fondation sont sortis des politiciens connus,... [Lire la suite]
23 juin 2017

Alain Gresh, France, Israël, Palestine, le tournant de 2003

"Il y a, considère Alain Gresh, un véritable tournant qui commence après 2003, même si Chirac reste sensible à la question palestinienne. Mais, avec Sarkozy et Hollande, on assiste à ce que j’appelle un « tournant silencieux ». Les responsables français affirment que la politique n’a pas changé : pour un État palestinien, condamnation de la colonisation… Mais, en fait – et c’est nouveau –, on développe les relations bilatérales avec Israël comme si la question de la Palestine n’existait pas. Avant, ces relations... [Lire la suite]
20 juin 2017

Canaille le Rouge, des élections pour permettre au capital de garder la main

"Le laboratoire à idées qu'on pourrait appeler " l'école Mitterrand ", nous dit Canaille le Rouge, vient avec un talent indéniable de réussir avec la droite classique ce que le maître commun à Hollande et Mélenchon avait réussi en 1971 : transmuter en princesse séduisante de la social-démocratie la vieille décatie SFIO. Cette fois-ci, les héritiers pour permettre encore une fois au capital de garder la main ont mené la même opération avec la droite vermoulue, corrompue officiellement, pour en mettre... [Lire la suite]
13 juin 2017

Alain Badiou, les promesses non tenues du parti socialiste

"Oui, indique Alain Badiou, mais le peuple électoral est une notion assez confuse. Entre le peuple électoral et le peuple politique il y a une différence capitale : le peuple électoral se compose aussi de beaucoup de gens indifférents ou soumis. Ils sont même la majorité.Je suis tout à fait d’accord pour mener campagne sur le fait que la promesse non tenue est une figure absolument constitutive de la vie politique existante et que s’il y a des gens qui sont particulièrement atteints de cette maladie, c’est la gauche. Tout au long de... [Lire la suite]
22 mai 2017

Peter Koenig, Europe, vers un état de répression fasciste

"Avec, indique Peter Koenig, l’élection de Macron en France – ou plutôt le pied dans la porte des Rothshild – pour sauvegarder les oligarques financiers de France et d’Europe et protéger le capitalisme débridé de troubles sociaux éventuels, l’Europe se dirige à grands pas vers un état de répression fasciste accompagné d’une économie fasciste, hache à deux tranchants des riches destinée à éliminer la liberté théorique des peuples à vivre une vie décente. Dans son discours de victoire, Macron a dit que la première des priorités de la... [Lire la suite]
03 mai 2017

Quelle est la légitimité de ce pouvoir ?

"Si les institutions de la Ve République, nous disent les auteurs, ont pu s’adapter depuis 60 ans à de nombreuses convulsions politiques et sociales, elles imposent la présence d’un président structurant un parti majoritaire. Hollande a été bloqué pendant son quinquennat par l’incapacité de gérer sa propre majorité. Le cas risque de se renouveler dans les mois qui viennent. Des fenêtres s’ouvriront pour des mobilisations et pour poser la légitimité du pouvoir.Cette situation globale témoigne de la difficulté générale des partis... [Lire la suite]
28 avril 2017

Johannes Stern, Macron, Allemagne et Union Européenne

"Pourquoi, interroge Johannes Stern, Macron est-il applaudi à Berlin comme un sauveur progressiste et couronné vainqueur dès avant que le deuxième tour n’ait lieu le 7 mai ? D’une part, Macron, ancien banquier de Rothschild et ministre de l’économie du président François Hollande, est le défenseur le plus explicite des intérêts du capital financier européen et demande une intensification des politiques d’austérité en France exigées par Berlin et Bruxelles dans toute l’Europe...La deuxième raison est l’objectif déclaré de l’élite... [Lire la suite]
26 avril 2017

Macron n'est pas l'option démocratique face à Le Pen

"En prétendant, nous dit l'article, faire barrage à une dictature néo-fasciste, ou laisser à leurs électeurs le soin de le faire sans eux, les représentants traditionnels de la bourgeoisie française et de la petite-bourgeoisie post-soixantehuitarde commettent une fraude politique monstrueuse. Macron n'est pas l'option démocratique face à Le Pen. Il veut maintenir l'état d'urgence, qui suspend des droits démocratiques fondamentaux, mener une austérité drastique, et rétablir le service militaire, la guerre étant pour lui un « horizon... [Lire la suite]
24 avril 2017

Anaelle Grondin, qui est Emmanuel Macron ?

"Chez Rothschild, nous dit Anaelle Grondin, il est d'abord nommé directeur avant d'être gérant à partir de janvier 2009 ; ses revenus sur cette période s'élèvent alors à 896.619 euros. Après être devenu gérant, il devient associé-gérant en décembre 2010 jusqu'en mai 2012, où il quitte l'établissement pour faire partie de la garde-rapprochée du nouveau chef de l'Etat, François Hollande, qu'il avait rencontré en 2006. Pendant ces deux années en tant qu'associé-gérant chez Rothschild, il a empoché 1.988.413 euros.Son salaire a... [Lire la suite]