17 juillet 2017

Shlomo Sand, le grand Israël, un projet très problématique

"Tous les événements de la Bible, indique Shlomo Sand, se situent autour des Territoires occupés en 1967. Si nous avons un droit de propriété historique sur cette terre, il concerne davantage Jérusalem, Bethléem, Hébron et Naplouse que Tel-Aviv et la côte. Il est vrai que l'attrape-nigaud sioniste, c'est-à-dire l'idée que la terre historique d'Israël appartient au peuple juif historique, a bien fonctionné jusqu'en 1967, tant que cela restait un vague rêve. A partir du moment où cette prétention à réaliser le Grand Israël, c'est-à-dire... [Lire la suite]
11 juillet 2017

afps@france-palestine.org, Hébron, une décision de l'UNESCO

« C’est donc avec une très grande satisfaction, indique l'afps, que nous avons appris cette décision de l’UNESCO. C’est une victoire du peuple palestinien, de la diplomatie palestinienne mais aussi du mouvement de solidarité. Elle vient en particulier couronner les efforts des municipalités de Belfort et d’Arcueil qui animent depuis 2009, avec la municipalité d’Hébron, un Comité International pour la sauvegarde de la ville d’Hébron. N’oublions pas non plus l’action des ONG palestiniennes pour faire connaître la situation à Hébron... [Lire la suite]
16 août 2016

Palestine, l'indifférence d'Israël aux condamnations verbales

« Coïncidence de timing, constate la déclaration, pendant la visite de ces admirateurs des « centres de rétention à l’israélienne », une nouvelle fois des structures d’habitation et d’élevage en territoire palestinien occupé financées par la France ont été détruites à Nabi Samuel, près de Jérusalem, suivant de peu celles d’Umm al-Kheir au sud d’Hébron. Cela a valu une énième condamnation du Ministère français des Affaires étrangères quelques jours après les nouvelles annonces de construction dans les colonies, notamment à Gilo.... [Lire la suite]
15 août 2015

Israël-Palestine, les visages du racisme

« Mais le racisme, indique Noam Sheizaf, ne peut pas expliquer complètement la violence envers les civils palestiniens. Certaines des plus infâmes tentatives de nuire aux Palestiniens – le Mouvement clandestin juif, qui a effectué une attaque meurtrière contre un séminaire à Hébron et qui a cherché à faire sauter cinq bus palestiniens, a été la plus connue de celles-ci – n’étaient pas exceptionnellement racistes. Les buts du Mouvement clandestin juif étaient d’abord et avant tout politiques : empêcher l’éventuelle évacuation des... [Lire la suite]