12 février 2018

Mathilde Rouxel, Palestine, soixante-dix ans d'histoire de conflit

« Alain Gresh, indique Mathilde Rouxel, clôt la revue en soulignant la persistance des Palestiniens à résister. Avec ce grand panorama journalistique et académique à travers soixante-dix ans d’histoire de conflit, ce numéro édité par Le Monde Diplomatique et Manière de Voir offre un aperçu précis de la question palestinienne. Il permet de mieux saisir les enjeux, notamment, de la décision du président Donald Trump de faire de Jérusalem la capitale d’Israël, alors que le processus de paix israélo-palestinien est encore au point... [Lire la suite]
23 juin 2017

Alain Gresh, France, Israël, Palestine, le tournant de 2003

"Il y a, considère Alain Gresh, un véritable tournant qui commence après 2003, même si Chirac reste sensible à la question palestinienne. Mais, avec Sarkozy et Hollande, on assiste à ce que j’appelle un « tournant silencieux ». Les responsables français affirment que la politique n’a pas changé : pour un État palestinien, condamnation de la colonisation… Mais, en fait – et c’est nouveau –, on développe les relations bilatérales avec Israël comme si la question de la Palestine n’existait pas. Avant, ces relations... [Lire la suite]
11 juin 2015

Alain Gresh, Valls à la tête d'une croisade occidentale

« L’administration américaine du président Bush, écrit Alain Gresh, et les néoconservateurs responsables du désastre irakien reprirent ce terme, comme je l’avais rappelé sur ce blog. Ainsi dans un discours prononcé le 29 août 2006, le président George W. Bush affirmait que, en Irak, les Etats-Unis étaient en guerre contre le fascisme islamique. Après avoir évoqué Al-Qaida, le Hamas, le Hezbollah, le président expliquait : « Malgré leurs différences, ces groupes forment un mouvement unique, un réseau mondial de... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 02:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
27 mars 2015

Alain Gresh, "En 2002, Al-Qaida n'existait pas en Irak".

« Bien sûr, écrit Alain Gresh, l’OEI habille ses crimes d’un langage religieux, mais faut-il la prendre au mot ? Les aventures occidentales en Irak et en Afghanistan n’ont-elles pas été commises au nom de la démocratie et des droits humains ? On peut trouver des causes bien plus sérieuses et bien plus « terrestres » à la naissance du califat que la bonne ou mauvaise exégèse d’une sourate du Coran. En 2002, Al-Qaida n’existait pas en Irak. Il a fallu l’invasion américaine de 2003, la dissolution de l’armée... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 23:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,