14 juillet 2018

Kim Moody, les mémoires d'une base ouvrière dans les Amériques

« Au plus profond de la récession en 1982, indique Kim Moody, les syndicats industriels, qui avaient été les principaux initiateurs de rébellions de la base, de la mise sur pied de caucus afro-américains, de grèves sauvages et des refus d’entériner les contrats négociés par les élites syndicales, perdaient près de deux millions de membres. L’ère marquée par la combativité ouvrière et traversée par des mouvements sociaux de masse cédait la place à une nouvelle période, placée à l’enseigne du néolibéralisme, caractérisée par le... [Lire la suite]
12 juin 2018

Il y a 50 ans : de Gaulle ordonne la répression de la gauche en France

Publié par le Comité international de la Quatrième Internationale (CIQI) 12 juin 2018 Le 12 juin 1968, avec le recul de la vague de grèves, le gouvernement français a annoncé des mesures de grande ampleur pour réprimer les organisations de gauche. Sept organisations étudiantes et quatre partis politiques étaient dissous, dont l’Organisation communiste internationale (OCI), la section française du Comité international de la Quatrième Internationale. La Fédération étudiante révolutionnaire (FER), la section étudiante de l’OCI,... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 15:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
03 juin 2018

Peter Schwarz, 1968 et 50 ans plus tard

« 50 ans plus tard, indique Peter Schwarz, les leçons de cette période révolutionnaire sont d’une énorme importance. Si la lutte des classes a été étouffée pendant longtemps, les contradictions de classe atteignent une intensité où il n’est plus possible de la canaliser. Dans le monde entier, le capitalisme est profondément en crise. Le niveau de vie de larges sections de la population chute, alors que les élites s’enrichissent de manière faramineuse. Les élites dirigeantes de toutes les puissances impérialistes réagissent à la... [Lire la suite]
01 mai 2018

Alexandre Lantier, les luttes, Mai 68 – Avril 2018

« Ceci fait partie, rappelle Alexandre Lantier, d’une escalade internationale de la lutte des classes. En 2018, il y a déjà eu des grèves majeures des métallos et des travailleurs de l’automobile allemands, turcs et dans l’Europe de l’Est, ainsi que des cheminots britanniques et des enseignants en Grande Bretagne et aux USA.Ces luttes se déroulent sous l’impact du 50e anniversaire de la grève générale de Mai-juin 1968, la plus grande grève de l’histoire européenne. Cette énorme mobilisation de la classe ouvrière a ébranlé le... [Lire la suite]
16 février 2018

Eugène Varlin, Le mont des martyrs n'en a pas de plus glorieux.

« Devenu secrétaire, nous dit l'article de Socialisme libertaire, correspondant du bureau parisien de la Première Internationale, Varlin va être au cœur de nombreux mouvements sociaux. Il fait un premier séjour en prison d'août à octobre 1868. En 1869, les grèves se multiplient. Il créait la caisse du sou pour venir en aide aux grévistes. Cette même année, au congrès de l'A.I.T. de Bâle, il opte pour le collectivisme, contre le mutuellisme. Il se prononce pour la propriété collective des sols. Il contribue également à la... [Lire la suite]
23 septembre 2017

Joseph Kishore, février 1917, le début de convulsions révolutionnaires

« Contrairement à Lénine, indique Joseph Kishore, Trotsky insistait sur le fait que la classe ouvrière, une fois parvenue au pouvoir, ne pourrait se limiter à des tâches purement «bourgeoises», et qu’elle se trouverait contrainte de faire des incursions dans les rapports de propriété capitalistes pour commencer à introduire le socialisme. Ayant pris le pouvoir d’État, quel programme la classe ouvrière appliquerait-elle? Même s’il s’agissait d’établir un État en alliance avec la paysannerie, comment le parti de la classe ouvrière... [Lire la suite]
22 septembre 2017

Anthony Torres et Alexandre Lantier, Une radicalisation des masses en Europe

« L'opposition à Macron, nous disent les auteurs, fait partie d'une large radicalisation des travailleurs et des jeunes contre l'austérité et les dangers de dictature et de guerre qui pèsent sur toute l'Europe. 68 pour cent des Français s’opposent aux ordonnances et la population soutient à 55 pour cent des grèves contre cette politique, tandis que la côte de popularité de Macron a chuté à 30 pour cent. Ceci fait partie d'une radicalisation plus large des masses en Europe où, dans un sondage cette année, une majorité des jeunes... [Lire la suite]
04 septembre 2017

Pierre Khalfa, les défis auxquels le syndicalisme actuel est confronté

« Mais, indique Pierre Khalfa, cela peut-il résumer les défis auquel le syndicalisme actuel est confronté ? L’auteur de ces lignes a été longtemps responsable syndical à SUD-PTT et a notamment bataillé contre la privatisation de France Télécom. Des années durant, le personnel, par des grèves massives, a réussi à repousser sans cesse cette privatisation, jusqu’au moment, où, épuisé par cette guerre sans fin, il n’a plus été capable de s’opposer à la décision de Lionel Jospin de privatiser l’entreprise publique, au mépris de... [Lire la suite]
04 septembre 2017

Capitalisme, les droits des travailleurs sont un leurre

« L’esclavage actuel, nous dit l'article, est plus habile que celui des colonies puisqu’on donne un salaire à l’esclave et qu’on lui fait croire qu’il est libre. Alors qu’en fait, au sein (empoisonné !) de cette société, on est toujours prisonnier, avec au cou une corde plus ou moins longue. Les patrons misent donc sur le fait que les hommes sont prêts à abandonner leur liberté si on leur offre quelques joujoux en échange. Les lois censées protéger les salariés, les syndicats, les grèves... ne changeront jamais rien aux... [Lire la suite]
29 juin 2017

Lutte Ouvrière, Macron veut agir vite et frapper

« Macron, nous dit l'éditorial, veut agir vite et profiter des congés d’été pour frapper. Mais au-delà de ce calcul, il veut surtout donner des gages à la bourgeoisie. Il veut lui montrer que s’il a été un bon illusionniste, capable de se faire élire, il sera aussi un de ses hommes forts, capable d’imposer des sacrifices aux travailleurs sans déclencher trop de vagues.La crise économique rend le patronat plus rapace et le gouvernement à son service plus arrogant. Si nous ne voulons pas que nos salaires, nos conditions de travail,... [Lire la suite]