22 octobre 2017

Richard Labévière, qui déjà a dit que gouverner c'est prévoir

« Certes, précise Richard Labévière, le gouvernement de Mariano Rajoy et le Partido Popular ont géré cette crise comme des pingouins : la marmite catalane surchauffe dangereusement depuis des mois, sinon des années. Qui déjà a dit que gouverner c’est prévoir ? Cette évolution aurait dû amener les autorités espagnoles à mobiliser les Catalans, les Basques et les autres Espagnols à remettre l’ouvrage – du statut des régions autonomes – sur le métier de l’avenir institutionnel du pays. Comme les Grands-Bretons ont osé le faire pour... [Lire la suite]
07 octobre 2017

Zones subversives, la gauche est en ruine...

« La gauche est en ruine, indique l'article. Après un règne de 5 ans, le Parti socialiste semble atomisé. La gauche au pouvoir a conduit le pays vers la faillite uniquement pour se mettre au service du patronat. La Loi travail incarne ce projet. L’état d’urgence s’accompagne d’une politique raciste et sécuritaire. Rien n’est à sauver, tout est à détruire dans cette gauche.La revue Mouvements dresse un état des lieux de cette gauche en ruine dans son numéro 89 : La gauche est morte, vive la gauche ! La revue adopte le... [Lire la suite]
10 juin 2017

Capitalisme et fabrication d'individus dangereux

"Aujourd’hui, indique le texte, les origines des attentats sont aussi – pas seulement mais aussi – à chercher du côté de la politique étrangère de l’Europe et de la France menées ces quarante dernières années au Proche-Orient ou au Sahel. Il n’est pas raisonnable d’envisager les évènements internes comme si nous étions situés hors du monde ou comme si nos actions n’avaient que des effets centrifuges. De même, il n’est pas sérieux de dénier les conditions sociales d’existence des auteurs d’attentats (marquées notamment par la... [Lire la suite]
08 juin 2017

Socialisme libertaire, les isoloirs, les urnes, un décor en trompe-l'oeil ?

"Les électeurs, indique Socialisme libertaire, ne peuvent rien changer. Le rôle des « politiques » est de nous empêcher de faire de la politique, en nous faisant croire que nous sommes incapables de prendre nos affaires en mains. Cette « élite » sait, mieux que les autres, le chemin à suivre vers les lendemains qui chantent. Bien sûr, pour nous « gouverner », ils doivent disposer d'un appareil administratif et d'un État, dont les fonctions régaliennes (armée, police, justice) leur permettent de surveiller... [Lire la suite]
09 mai 2017

Natasa Jevtovic, Macron, rien de nouveau, donc, sous le soleil

"Comment un président élu avec un taux d’adhésion aussi bas va-t-il gouverner le pays ?, interroge Natasa Jevtovic. Où va-t-il chercher ses collaborateurs ? Puisse-t-il s’entourer de technocrates et de spécialistes afin de former un gouvernement comme celui du canadien Justin Trudeau, sans recycler les vétérans des partis qui ont perdu ces élections présidentielles et qui le courtisent par pur opportunisme. Par chance, il a connu la vie d’entreprise, sans vraiment être issu de la société civile. Ça reste un énarque, mais... [Lire la suite]
22 avril 2017

Le débat autour des modes de scrutins

"Les débats autour des modes de scrutin, indique l'article, s’expliquent souvent par la difficulté de concilier plusieurs buts et par des contingences politiques. Pour les proportionnalistes, un système électoral doit donner une image fidèle de la situation politique et du corps électoral ; pour les majoritaires, il vise à désigner une majorité d’élus capable de gouverner. Au-delà de la répartition des sièges, le choix du mode de scrutin correspond à une conception de la vie politique, qu’il influence forcément..." ... [Lire la suite]
24 octobre 2016

Denis Collin, Syrie, un axe assez simple : le droit des peuples

« Notre axe, nous dit Denis Collin, devrait être assez simple : le droit des peuples, ce qui inclut le droit de se gouverner démocratiquement, et la défense de la paix. Le droit des peuples suppose donc la chute de la tyrannie de Bachar et le retrait de toutes les troupes étrangères de Syrie, la fin de toute aide aux groupes jihadistes. Cela pourrait s’accompagner de sanctions contre les États qui continueraient de s’immiscer dans les affaires syriennes et notamment des mesures contre l’Arabie Saoudite et la Turquie. Le... [Lire la suite]
22 juin 2016

Christian Maurel, le système " démocratique " à bout de souffle, l'urgence d'un choix

« Nous sommes confrontés à un choix, considère Christian Maurel. Soit nous réformons les institutions républicaines parce qu’elles seraient amendables (non cumul des mandats, plus de proportionnelle et de participation des citoyens…). Soit nous considérons que ce mode de gouvernement a fait son temps, qu’il n’est plus à la mesure des enjeux du moment (mondialisation, développement des NTIC, aspirations nouvelles…) et qu’il est inadapté à la construction d’une nouvelle communauté de destin permettant à chacun de « gouverner... [Lire la suite]
16 juin 2016

Michael Löwy, Brésil, l'élite capitaliste veut la totalité du pouvoir

« On peut faire beaucoup de critiques à Dilma, nous dit Michael Löwy, elle n’a pas tenu ses promesses éléctorales et a fait énormément de concessions aux banquiers, aux industriels, aux latifundistes (grands propriétaires terriens). La gauche politique et sociale n’a pas manqué, depuis une année, d’exiger un changement de politique économique et sociale. Mais l’oligarchie de droit divin du Brésil - l’élite capitaliste financière, industrielle et agricole - ne se contente plus de concessions : elle veut la totalité du... [Lire la suite]
15 décembre 2015

Robert Charvin, les "respectueux" du système capitaliste !

« La vulgarité de pensée des Sarkozistes et les trahisons « socialistes » ont accoutumé les Français, notamment les jeunes, à la « pensée » de la droite extrême, accessible aux plus incultes et aux plus défavorisés, lassés d’attendre. Pour seule perspective, la droite et la social-démocratie en France ont l’arrière-pensée de gouverner ensemble, avant ou après 2017. La seule question qui les sensibilise est le rapport de forces entre elles qui déterminera le rôle de l’une et de l’autre : comme en Allemagne ! Cette collaboration,... [Lire la suite]