08 août 2018

Christophe RIGAUD, Congo, Elections, le retour de Bemba

« Mais ce retour, indique Christophe Rigaud, inquiète Kinshasa. Et le pouvoir semble ne plus savoir sur quel pied danser. Sur le plan sécuritaire, les autorités congolaises redoutent la forte mobilisation populaire que pourrait susciter le retour de Bemba à Kinshasa. Un « comité d’accueil » qui pourrait vite se transformer en soulèvement anti-Kabila. Lors de la présidentielle de 2006, on se souvient de l’extrême popularité de l’ancien vice-président congolais qui avait rassemblé plus de 70% des suffrages dans la... [Lire la suite]