01 mai 2018

Danielle TARTAKOWSKY , Mai-68, une crise inédite

« Mai-68, indique Danielle Tartakowsky, ne saurait se réduire au temps court de la crise ouverte ou de son issue immédiate. Les aspirations autogestionnaires qui s'étaient alors exprimées trouvent à s'affirmer dans la contre-culture qui s'épanouit après la disparition du gauchisme politique (1972) par l'entremise de médias et des « nouveaux mouvements sociaux », féministes, régionalistes, écologistes, antimilitaristes, homosexuels... Elles deviennent une référence mobilisatrice et identitaire pour la C.F.D.T. et... [Lire la suite]
04 avril 2018

Gilbert Achcar, Symptômes morbides.

« Le livre de Gilbert Achcar, indique la présentation, se révèle indispensable pour sortir de ces discours marécageux. Sa fine analyse marxiste permet de prendre en compte les dimensions, sociale, politique, religieuse et militaire. Il insiste sur l’importance des soulèvements populaires de 2011, aujourd’hui oubliés voire niés. Au-delà des différents camps en guerre, c’est la volonté du peuple qui exprime une véritable force politique. Les exploités qui refusent leurs conditions de vie restent la composante la plus nombreuse. Les... [Lire la suite]
13 mars 2016

Camille Loty Malebranche, le petit-bourgeoisisme et son maître capitaliste

« Le signe de la présence de cette tare, nous indique Camille Loty Malebranche, qu'est le petit-bourgeoisisme, c'est le comportement de flatteur du bourgeois ou à tout le moins de défenseur de l'ordre socioéconomique bourgeois quand bien même, il fait mine de désavouer telle attitude particulière des bourgeois. C'est un défenseur du capitalisme même s'il manifeste un gauchisme de mode par snobisme ostentatoire. Larbin de la bourgeoisie, le petit-bourgeois n'est un pion des bourgeois, qui ne va jamais jusqu'à l'étiologie... [Lire la suite]
27 août 2015

Sartre, une conception originale du marxisme

« Sartre, nous dit le texte, semble donc fortemment influencé par le marxisme critique et non stalinien. Mais la pensée de Sartre constitue également un apport précieux au marxisme. Il s’attache au lien entre la théorie et la pratique. Même si sa pratique oscille entre le réformisme et le gauchisme. Mais il se distingue du « marxisme occidental » décrit par Perry Anderson pour définir une pensé radicale qui n’implique aucune action politique. Sartre réfléchit également sur la subjectivité et l’engagement individuel dans... [Lire la suite]