16 mai 2018

Arnaud Spire, L'Humanité, Roger Garaudy

« On peut dire que l’ouvrage de Garaudy, considère Arnaud Spire, Marxismes du XXe siècle, paru en 1966, a commencé à souligner le retard dû au monolithisme imposé jusque-là par la peur communiste de « réviser » ou de « dépasser » « l’âme vivante du marxisme ». C’est dans le cadre de cette paralysie théorique que s’est déroulé, entre Garaudy et Althusser soutenu par ses disciples, un débat de plusieurs années sur le caractère humaniste ou non de la philosophie de Marx. Althusser ayant discerné entre la pensée du jeune Marx et... [Lire la suite]
10 mars 2018

Etienne de Senancour dans un hommage à Roger Garaudy

« Ce qui caractérise surtout le vrai sage, c’est un sentiment profond d’ordre et d’harmonie. Toute erreur lui est pénible, tout mal l’afflige, toute injustice l’indigne ; partout où l’humanité souffre, il la défend ; il la venge partout où elle est opprimée. Sensible, généreux, impartial (…), ami des hommes, sectateur du vrai et du beau, prêt à s’immoler au bien public, il est le plus utile et le plus sublime des héros, le bienfaiteur de l’humanité, l’organe particulier de l’ordre universel, le plus grand des hommes. » (Étienne de... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 11:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,
25 février 2018

Roger Garaudy, le communisme, un dépassement du capitalisme

  « Le marxisme, indique Roger Garaudy, n'est pas l'"opposé", le "symétrique" (en mots et en maux pour commencer) du capitalisme et n'a aucunement vocation à lui faire concurrence à l'image du spectacle des partis politiques qui se succèdent périodiquement sur le théâtre de la cité dite démocratique. Son adversaire réel est l'égoïsme, source première du capitalisme. Le communisme représente un dépassement de ce dernier.Tous les sages (voir par exemplecet article) issus de toutes les religions (car il faut bien... [Lire la suite]
18 décembre 2017

Roger Garaudy et Lénine, lutte pour la démocratie et révolution socialiste

« Pas plus les luttes nationales, indique Roger Garaudy, que les luttes démocratiques ne constituent donc une diversion à l'égard de la lutte de classe fondamentale : elles en font, au contraire, partie intégrante, car elles tiennent compte du dynamisme des masses en chaque pays et en chaque moment. « La révolution socialiste, ce n'est pas un acte unique, une bataille unique sur un seul front... Ce serait une erreur capitale de croire que la lutte pour la démocratie est susceptible de détourner le prolétariat de la... [Lire la suite]
28 octobre 2017

Mohammed Bedjaoui , Roger Garaudy et « Promesses de l'Islam »

« Cette fois, indique Mohammed Bedjaoui, avec Promesses de l'Islam, sa nouvelle oeuvre, Roger Garaudy s'adresse à un public non musulman qu'il veut débarrasser de ses oeillères et de ses préjugés. C'est donc la même forme de combat qu'il poursuit pour briser toutes les barrières et contribuer à la promotion d'une authentique civilisation universelle. Mais le message sera-t-il reçu ? Le dialogue des civilisations auquel nous attachons le prix le plus élevé, car il garantit la paix et le progrès de notre monde, est lourdement... [Lire la suite]
18 août 2016

Houari Achouri, Roger Garaudy et la liberté d'expression

« En 1995, indique Houari Achouri, il était interdit en France de développer cette version qualifiée de «négationniste». Ce que répétait inlassablement Roger Garaudy à propos du sionisme est extraordinairement vrai aujourd’hui : «A chaque fois que l'on attaque le sionisme, vous êtes antisémite, ce qui est d'ailleurs absurde, puisque nous sommes tous des sémites et moi aussi !» Un journaliste sénégalais a fait une liste, non exhaustive, des livres interdits en France, entre autres, Les protocoles des sages de Sion, La Question... [Lire la suite]
31 janvier 2016

Etienne Balibar, quand le débat portait sur le marxisme

« Et puis, indique Etienne Balibar, il y avait Jean-Paul Sartre qui se décrivait lui-même comme compagnon de route et qui venait de publier ce grand ouvrage dans lequel il entreprenait la refondation du marxisme et dans lequel figurait, en introduction, la phrase célèbre qu’on répète souvent fautivement : « Le marxisme est l’horizon philosophique indépassable de notre temps. » Je ne dis pas que tout travail philosophique en France se passait autour de Marx. Ce serait complètement faux. Mais disons que le débat sur le marxisme... [Lire la suite]
15 novembre 2015

Michel Peyret, Pour se souvenir, pour en tirer les leçons

  1 SEPTEMBRE 2014, Roger Garaudy, A contre nuit Anatole France: on croit mourir pour la patrie, on meurt pour les industriels et les banquiers Si cela a un intérêt de se rappeler de ce centenaire, c’est bien parce que le capitalisme est toujours autant porteur de guerre, et de guerre mondiale en cas de crise mondiale d’ampleur. Et comme dans les deux guerres mondiales précédentes, le conflit guerrier a pour but, pour les classes dirigeantes et les Etats à leur service, de dévier les risques sociaux révolutionnaires ou de les... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 03:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
12 novembre 2015

Roger Garaudy, André Glucksmann et les "nouveaux philosophes"

« Or, indique Roger Garaudy, la caractéristique du livre de Glucksmann, rabaissant le débat au niveau de concepts archaïques pour l'apologie d'une politique au sens le plus dérisoire du mot, est caractéristique d'une « philosophie » ravalée au rang de « chien de garde » d'un système. De là, la reprise, par les « nouveaux philosophes », des thèmes les plus éculés. L'un d'eux écrit : « A gauche, à droite, des p a t r i o t e s qui désespèrent, voyant la détresse de cette nation qui se suicide, souhaitent de triompher ».Un autre... [Lire la suite]
19 octobre 2015

Maria Poumier, Roger Garaudy n'a jamais renié le parti communiste ni le marxisme

« L’art occidental, indique Maria Poumier, se voulait conceptuel, hypercritique et spéculatif, et se gaussait de l’aspiration au reflet, à l’adoration du modèle ou à la ressemblance, se coupant du public et du peuple. Garaudy nous ramenait au réel, et exaltait l’art comme le sommet de la recherche, l’activité humaine la plus riche. Et bien entendu, il repoussait les limites de l’art officiel du monde communiste aussi. Je n’hésiterais pas à dire qu’il retrouvait le réalisme philosophique du Moyen Age, même si à l’époque, il... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 02:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,