29 septembre 2017

Dévoiler clairement la stratégie des directions réformistes

« L’inconséquence dramatique, indique l 'article, des directions réformistes sur la question de l’unité d’action n’est pas un hasard. Elle s’explique par des raisons profondes, liées à leur stratégie à long terme. C’est aussi pour cela que dans leur lutte pour imposer le front unique dans l’action, en vue de développer un mouvement massif de grève, les révolutionnaires doivent simultanément pousser ces directions à agir dans le bon sens mais, en même temps, dévoiler clairement leur stratégie fondamentalement conciliatrice en... [Lire la suite]
16 novembre 2016

David North, une critique marxiste de l'Ecole de Francfort

« Il faut toujours examiner, a dit David North, les questions dans un contexte historique concret. La question de pourquoi il n’y a pas de mouvement socialiste de masse ne se pose pas de nos jours de la même façon qu’en Allemagne dans les années 1930-1933. »A l’époque, il y avait un mouvement socialiste révolutionnaire de masse dans la classe ouvrière. Deux partis existaient, le Parti social-démocrate (SPD) et le Parti communiste (KPD) qui jouissaient du soutien actif de la classe ouvrière, et le KPD s’était fixé pour tâche de gagner... [Lire la suite]
22 février 2016

Patrick Le Tréhontat, les coopératives, un instrument de lutte de classe ?

« Au  3e congrès de l’Internationale communiste (1921), indique Patrick Le Tréhondat, le congrès vote des « Thèses sur l’action des communistes dans les coopératives ». Les coopératives existantes dans les pays capitalistes y sont considérées comme « subordonnées à la politique de la bourgeoisie impérialiste », dépendance dissimulée derrière leur « apolitisme » et leur « réformisme ». Par conséquent, elles ne peuvent « à aucun  degré servir les buts révolutionnaires du... [Lire la suite]